Histoire d’un manque

Cette journée est particulière pour moi, elle représente la première année de la mort de ma chienne adorée.
Je vous avais dit à l’époque que je vous parlerai d’elle, de sa race mais cette année sans elle fut un voyage dans une des strates des enfers. Parler d’elle, même ici, m’a été impossible.

SONY DSC

Pour éloigner mon immense chagrin, j’ai dû la retirer de ma vie, de ma mémoire. Comme si ne plus penser à elle allait effacer la douleur qui m’étreint. Bien sûr que non, ce n’est pas si simple que cela.

Le temps fait son office, il permet de vivre sans, ou du moins de croire que c’est possible.

Vous savez ce qui est le plus dur ? De s’apercevoir que tous les souvenirs que vous avez sont remplis d’amour. Malgré les épreuves traversées ensemble, tout ce qui vous reste c’est ce bonheur permanent. Mais désormais, il fait parti du passé, il s’évanouit.
Même si je suis extrêmement fière d’entendre tous les gens nous dirent : « elle a été très heureuse avec vous », cela me dévaste complètement.

Encore aujourd’hui, son souvenir me fait mal parce que ce n’est plus qu’un souvenir alors que je ne veux qu’une chose : qu’elle soit là avec moi.

14nov2016 (2)

J’ai eu beaucoup d’animaux dans ma vie. Inévitablement j’ai dû faire face à de très nombreuses disparitions. Pour certaines, j’ai mis des années à m’en remettre, mais elle, c’est autre chose.

Sans conteste, sa race joue un rôle très important dans ce sentiment de tristesse infinie.
Notre éleveuse nous avait prévenu, la mort d’un akita est un évènement traumatisant pour sa famille. Et ce fut le cas.


LES AKITA.

Peut-être avez-vous déjà entendu ce nom ? Depuis quelques temps, cette race de chien japonais est mise en avant.
Souvent perçus comme des peluches sur pattes, ces chiens sont loin, très loin de cette imaginaire.

SONY DSC

Pour bien comprendre, cette race de chien fait partie de ce que l’on appelle familièrement, la catégorie des chiens primitifs. Cela signifie que le degré de séparation entre le loup et le chien domestique est réduit. Dans cette catégorie vous retrouvez, entre autre, les huskys, les malamutes, les loups de Saarloos…

Il faut alors bien comprendre que ces races ont un instinct primaire développé. D’ailleurs on les appelle souvent des chiens/chats pour le fait qu’il garde une autonomie de penser et d’agir.

Dans cet instinct primaire vous avez par exemple celui de la chasse même si vous ne lui avez jamais appris à chasser. Après il est plus développé chez certaines races primitives que d’autres.
Pour exemple, le husky est un chasseur né. Je sais de quoi je parle parce qu’avant ma chienne akita, nous avons eu une chienne husky.

Mais pour moi, l’un des traits de caractère le plus important est celui de l’instinct de meute. Toutes ces races confondues, la meute est un élément essentiel pour son équilibre. Et chez l’akita, cet instinct est sur développé.

Au quotidien cela signifie que ces chiens ne peuvent rester longtemps seuls voir pas du tout. Il faut qu’ils aient en permanence une présence. Quand vous n’êtes pas là, ils peuvent déprimer, ne plus s’alimenter, ne plus boire et/ou dévaster le lieu. Ces comportements sont très souvent l’origine de l’abandon de ces animaux.

09juin2016 (1)

L’autre aspect de la meute c’est la hiérarchie (l’autre raison des abandons).
Vous devez impérativement vous imposer en tant que chef.fe. Mais attention ! cette position sera toujours remise en question par le chien, tout au long de sa vie. Concrètement, il essaiera en permanence de vous prendre la place en faisant en sorte que vous cédiez pour tout et n’importe quoi.
Quand vous avez un chien dit primitif, si vous dites « oui » une fois, ce sera pour la vie. Par contre le « non », vous devrez sans cesse le répéter et surtout ne jamais céder, parce que vous ne pourrez jamais ô grand jamais revenir en arrière ! Et à ce jeu là, l’akita est un redoutable adversaire.
J’avoue que je ne me suis jamais autant fâchée avec un animal qu’avec ma chienne akita. J’ai été jusqu’à la haïr pour son comportement.

SONY DSC

Par contre, l’esprit de meute signifie que vous êtes SA famille. Il y a un lien très particulier qui nous lie. Avec les akita, ce lien est sur puissant.
Sans vous en rendre compte, l’akita prend tout l’espace. Il ne vous quitte jamais qu’importe ce que vous faites. S’il n’est pas à côté de vous, il n’est jamais loin. C’est un peu de la super glue sur patte.
Même si c’est très mignon, cela peut être, parfois, très dur à supporter. Dans le cas de notre chienne, cela signifiait qu’elle se mettait toujours en travers du chemin que nous empruntons. Pas facile quand vous déplacez des meubles, que vous arrivez avec les sacs de courses, que vous faites du jardin, du bricolage…

24oct2018 la belle vie à la maison (5)

Cet esprit famille signifie aussi que l’akita absorbe toutes vos émotions. C’est une éponge. Cela en fait un animal très sensible.
Pour ma part, si je n’avais pas eu ma chienne suite à ma dépression dûe à du harcèlement en entreprise, je peux affirmer que je ne serai plus là.


Dans les choses à savoir sur les akita.

  • Ce sont de vrais feignasses. Jouer ? 15 minutes, pas plus. Marcher ? Ok mais pas non plus des kilomètres (au contraire du husky !).
  • Ils ne supportent pas les chiens du sexe opposés. Ils peuvent devenir extrêmement agressif.
  • C’est une race créée pour la chasse à l’ours, ce qui en fait le chien avec la plus puissante mâchoire.
  • Ils développent facilement des problèmes de l’arrière train ou encore de peau.
  • Deux mues par an, 6 mois en tout minimum dans l’année. (Cela vaut pour tous les primitifs). Leur fourrure se renouvelle complètement donc vous avez une maison, une voiture… en poils de chien.
  • Leur adolescence très compliquée. Ce passage peut devenir problématique. C’est d’ailleurs la première raison d’abandon.
    Dans notre cas, c’est allé jusqu’à se demander si nous allions pouvoir la garder. Nous étions totalement démunis face à son comportement. Tous les soirs pendant des semaines, des mois, nous ne savions pas comment nous allions retrouvés notre maison. Elle a dévasté le salon, tous les meubles ont des marques de dents. Elle a bouffé des bouquins, des disques… Et puis, un jour, tout est rentré dans l’ordre, ou presque puisqu’elle répétait, parfois, ces actes quand nous partions une journée entière.
  • Ils n’en font qu’à leur tête ! Vous aurez beau les éduquer, ils décident toujours de faire comme bon leur semble. Le rappel, l’obéissance ? Quand ça les chante. En gros, il faut avoir un sacré caractère pour y faire face et accepter que le chien ne veut pas obéir tout en ne cédant pas ! Sacré challenge au quotidien…

Ma chienne me manque éperdument. Mais avoir écrit tout cela a mis un peu de baume sur mon coeur meurtrit.

28nov2020 les châtelets (7)

Je suis sûre que vous vous demandez pourquoi je n’ai pas encore repris de chien ?

La réponse est en deux temps.

  • La première est que j’ai d’autres animaux : deux chats, un lapin et deux poules qui nous ont rejoins très récemment. Imposer un nouvel animal à cette ménagerie serait compliqué, et pour moi, difficile à gérer, surtout avec un akita ! (L’implication émotionnelle demandée est très très élevée).
  • La deuxième est purement financière. Cette race coûte (très) chère à l’achat. Je trouve cela très bien d’ailleurs parce que cela en fait fuir plus d’un. Ensuite il y a la nourriture, le vétérinaire. Et quand vous avez un grand chien, la facture monte très vite.

En attendant, je suis extrêmement heureuse d’avoir partagé une partie de ma vie avec ce merveilleux soleil.
Même si ce fut que pendant un battement d’ailes de papillon, je peux dire : le bonheur existe, je l’ai touché, serré dans mes bras, embrassé et il m’a sourit.

SONY DSC

13 commentaires

  1. Qu’elle était belle ♥
    Tu lui as rendu un bel hommage qui m’a touchée à la vue de la dernière photo et je sais de quoi je parle. Et oui, tu l’as rendue heureuse et et la rendu au centuple surtout lors d’une sale période. Nous sommes deux, j’ai eu mon Tsuki lorsque j’étais dans ma période dépressive la plus « chaude ». Il m’a tellement donné du bonheur ce chat…. J’avais envie de faire une lettre ouverte à mon chat décédé l’an dernier mais je n’ai pas eu la force de le faire… et surtout, de trouver les bon mots pour lui faire honneur. Il m’arrive encore de le confondre avec son frère quand la lumière n’est pas allumée.
    J’apprécie énormément la carte d’identité d’un akita car pas mal de personnes ont soudainement eu envie d’en prendre un sans forcément connaître cette race. Pareil pour les shiba et les huskys (les personnes en ont prit parce que Game of Thrones… sauf qu’il y a eu une vague d’abandon d’huskys et Peter Dinklage (Tyrion Lannister) alors grand défenseur de la cause animale à tiré la sonnette d’alarme aux fans de la série).

    • Le problème avec ces races c’est qu’elles sont vraiment belles et souvent comparées à des peluches. Ces chiens le sont vraiment, je le confirme MAIS il y a tout un caractère derrière qui est très compliqué à gérer. Ce ne sont pas de bons toutous à mémères. Moi qu iest eu une husky et une akita, je peux parfaitement en parler.
      Merci pour ce joli message. ET en l’écrivant j’ai pensé à toi et ton chat parce que tu en parles parfois…

      • Un grand classique malheureusement. C’est très souvent irréfléchi en plus leur décision d’en prendre. C’est triste. Nan franchement, tu as eu raison de mettre en garde les personnes qui seront susceptibles d’en adopter. Lorsque ma mère voulait prendre un troisième chat, je lui ai dit « tu es sûre ? Parce qu’il faut penser au budget ». Mais on l’a quand même eue Yuna mais voilà, le truc c’est que faut surtout penser au coût. C’est comme les gosses (une des raison auxquelles je souhaite de moins en moins en avoir).
        Ooooh c’est vrai ? Ca me touche beaucoup, merci beaucoup.
        Je t’en prie, c’est sincère !

      • Pour la petite histoire, notre chienne husky, mon mari l’avait trouvé à la SPA avant notre rencontre. Elle devait être euthanasiée parce que personne ne pouvait l’approcher. Mais mon mari a eu le coup de foudre et il est venu tous les jours et elle s’est laissé approcher. Il était sa dernière chance. Cette chienne était incroyable. Elle a vécu 15 ans dont 13 avec mon mari et puis moi. Mon mari était son troisième propriétaire ! Deux passages à la SPA cela fait beaucoup pour un si jeune chien. De plus son deuxième propriétaire la maltraitait. Je hais tous ces gens qui considèrent les animaux comme des objets !

      • Ooooh quelle belle histoire. J’aime ce genre de coup de foudre. Ca ne se commande pas mais on se dit « aller, on y go », ce qui est un peu contradictoire avec ce que j’ai dit mon ancien commentaire concernant le budget pour le coup. Mais on y peut rien contre l’envie parfois et surtout l’envie de sauver une vie.
        Quel connard son ancien proprio. Je déteste ce genre de trou d’uc qui ne considèrent pas les animaux comme étant des êtres dotés de sentiments et sensibilité. J’ai une profonde haine envers ceux qui les maltraitent. Elle a eu une belle vie et une sacrée revanche sur son ancienne vie ♥

      • Le budget est à prendre en compte mais parfois il ne se compte pas vraiment. Je prends l’exemple de la poule que nous avons recueilli cette été après l’avoir trouvée dans un champ ou encore il y a 2 ans et demi, la lapine trouvée dans le caniveau juste en face de chez moi ou mon plus jeune chat trouvé lors de nos promenades. Là tu prends l’animal et les frais et bien tu ne t’en soucies pas vraiment… même si cela devient parfois un peu compliqué à gérer. Comme tu le dis très justement, sauver une vie n’a pas de prix 🙂 .

  2. Elle était magnifique ta chienne !
    Merci à toi de nous avoir parlé d’elle… Tu sais j’ai perdu Buck en 2011 mais je ne m’en remettrai jamais complètement car il aura toujours sa place dans mon cœur et dans mes pensées…
    Courage !

    • Oui, elle était sublime mais c’était surtout une sacré chipie que j’ai adoré à la folie.
      Je comprends parfaitement. Les années referment la plaie mais la cicatrice reste et parfois elle se réouvre. Mais je suis fière malgré la tristesse de toutes ces belles cicatrices.
      Merci.

  3. Merci pour ce magnifique et très intéressant témoignage. Tu m’as appris beaucoup de choses au sujet de cette race de chien que je ne connaissais pas. Mieux vaut avoir tous les éléments en main avant d’adopter un chien de cette race, car en fait, on est très loin de la peluche sur pattes ! Je te souhaite plein de courage sans elle à tes côtés, mais je pense qu’elle n’est jamais bien loin de toi…

    • Non, elle est toujours là. J’ai d’ailleurs ces cendres pas loin de moi. Un jour je les disperserai mais ce n’est pas encore le moment.
      Merci beaucoup. Et je suis très contente d’avoir fait découvrir cette race de chien. ET oui, mieux vaut être près ! 🙂 .

  4. Je ne connaissais pas cette race – magnifique au passage ! – , alors merci pour toutes ces explications !
    Effectivement, il faut bien se renseigner avant de prendre telle espèce chez soi ; tu fais bien de le rappeler !
    Je t’envoie toutes mes pensées.

    • Oui il faut bien rappeler les caractères de chaque espèce parce qu’entre la photo et la réalité, il y a un gouffre. ET les akita sont réputés pour être des chiens très compliqués… ce que je confirme. Nous, même en ayant eu une husky auparavant, cela n’a pas été simple, alors quelqu’un qui n’y connaît rien… je n’ose même pas y penser ! D’ailleurs beaucoup se retrouve en refuge ou SPA à cause de cela. C’est identique pour les huskys. Et ça je ne le tolère absolument pas.
      Merci beaucoup pour les pensées 🙂 .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s