Un pantalon à carreaux

Retour sur notre mois de novembre version 1945. Une jeune Norma Jeane pose pour le photographe André De Dienes sur la plage de Paradise Cove à Malibu lors du mois de novembre 1945.
D’après les notes du photographe se serait la première séance avec le jeune mannequin de l’agence Blue Book. Elle arborera plusieurs tenues mais pour nous ce sera ce fameux pull rouge et ce pantalon à carreaux noir et blanc sans oublier le noeud dans les cheveux qui semble blanc.

Avec cette même tenue, deux scènes se distinguent. La première est celle de notre photo, la seconde est certainement la plus célèbre : Norma Jeane a retroussé son pantalon et joue dans les vagues de l’océan pacifique et s’amuse à dessiner sur le sable un coeur. Pour cette deuxième scénette, André De Dienes utilisera une pellicule couleur ce qui rendra avec le temps cette mise en scène très populaire, surtout à partir des année 80-90. Le rouge du pull contraste sublimement avec le bleu de l’océan et l’écume blanche des vagues, un vrai délice de photographie.

nov45 par André De Dienes nov45 par André De Dienes 00

Ce pantalon va avoir une vie passionnante, il sera immortaliser à de nombreuses reprises durant plusieurs années. Ceci est bien sûr une supposition de ma part mais Marilyn était réputée pour garder très longtemps certains vêtements. Pour exemple, le manteau dit doré qu’elle acheta en 1956 et qu’elle porta jusqu’en 1960… L’époque ajoutait aussi à se désire de conservation, et puis pourquoi jeter un vêtement qui est encore en bon état ? A n’en pas douter, ce pantalon devait être dès plus confortable.
Si c’est bien le même, Marilyn le portera jusqu’en 1953 ! Bien évidemment j’en ai la preuve en photos, alors partons pour un petit voyage temporel.

Retournons d’abord en 1945 avec André De Dienes, en novembre ou décembre plus précisément, Norma Jeane sur un tapis de feuilles avec son pull rose… et son pantalon à carreaux !

de dienes nov 1945

Nous retrouvons sur d’autres clichés de De Dienes ce pantalon, seulement le haut est différent. Norma Jeane porte un gilet de couleur clair (blanc ?) certainement en mohair ou une matière semblable. Si je m’intéresse grandement à l’historie de la mode ce qui me permet de comprendre beaucoup de choses sur les tenues de Marilyn surtout au tout début de sa carrière, époque où le rationnement était très présent, je ne suis pas encore très instruite sur les matières de l’époque.
Mais ce qui me surprend le plus sur ces photos uniquement en noir et blanc, c’est la coiffure du jeune mannequin, elle a un chignon ! Cette coiffure ne sera réitérée par Marilyn qu’en 1960.
D’ailleurs, cette coiffure m’interroge sur l’année exacte de la séance. Nous savons que Norma Jeane a commencé à lisser ses cheveux en février 1946 et nous pouvons supposer que sans ce chignon ses cheveux peuvent être lisse… mais les petits frisotis au départ du front me font plus supposer 1945, à vous de faire votre propre avis et éventuellement me le dire !
NB : j’avoue que j’adore ces photos, je trouve Norma Jeane absolument sublime et d’une beauté incomparable, elle a quelque chose de très chic en elle.
Mise à jour du 4 novembre 2015 : dans le fac similé du journal de De Dienes réalisé par Taschen, j’ai retrouvé une annotation concernant cette séance. Le photographe dit : « Ces photos de Norma Jeane assise par terre sur une route de campagne, sont les dernières en tant que modèle professionnel. L’année suivante, en 1946, elle décida de se consacrer à devenir actrice… »

1945 ou 46 par andré de dienes

Mars 1946, le 26 apparemment (d’après des documents), elle pose pour Richard Miller sur le thème : »chocolat chaud près du feu après avoir fait du ski ». Sur un cadrage plus large, nous pouvons apercevoir le fameux pantalon à carreaux…

1946 par richard miller

Bon de cinq dans le temps, nous arrivons à l’année 1951, au printemps (certains disent au mois de mai), elle pose en compagnie de son professeur de chant Phil Moore. Je vous le donne en mille : le pantalon à carreaux fait son apparition sous une note sexy, un chemisier noué sous la poitrine. La photo apparaîtra en couverture arrière du magazine italien Tempo au mois d’août 1951 et dans un article de Look magazine en octobre de la même année.

1951 avec phil moore

A la fin de l’année 1951, elle pose pour Ernest Bachrach au Beverly Carlton Hotel, là où elle loge. Elle est très décontractée limite « sports wear » comme nous pourrions dire aujourd’hui. Près des baies vitrées, nous la voyons le pantalon retroussé ainsi qu’assise sur un trottoir (avec des tongs que j’adore !!). Cette dernière photo est un concentré de modernité. Regardez bien son look même dans les accessoires (son sac besace, grande tendance de cet hiver 2015), elle pourrait être une fille dans les rues de Los Angeles en 2015, incroyable !

1951 par Ernest Bachrach

En 1951 ou au début de 1952(*), toujours au Beverly Carlton Hotel, elle pose une nouvelle fois pour André De Dienes mais cette fois-ci les photos relèvent plus du reportage que de la séance photos. Dans un fauteuil qu’elle change d’ailleurs de place au cours de la séance, Marilyn étudie ce qui paraît être un script.
Nous retrouvons l’esprit de la séance de Bachrach, Marilyn est très naturelle, sérieuse loin de l’image glamour et sexy qu’elle vendait jusque là. Elle renvoie un aspect plus naturel, plus réel, moins fabriqué d’elle même. A-t-elle alors déjà conscience de l’impact limitatif que pourrait avoir une image uniquement sexy ?
(*) L’année que nous trouvons partout pour ces photos est 1952 mais voilà un doute s’éveille en moi. Qu’est-ce qui me fait douter ? Et bien tout simplement sa coiffure ! Cela ressemble plus à celle avant « Clash by night » qui est un peu plus longue et surtout beaucoup plus bouclée et surtout qu’elle conservera sur les photos d’Halsman qui apparaîtront en couverture de Life au mois d’avril 1952. Par la suite ses cheveux continueront à s’allonger il suffit de regarder « Niagara » qu’elle tourne en juin 1952 et ensuite « Gentlemen prefer blondes » qu’elle commence à l’automne 1952… Alors 1951 ou 1952 ? Moi je penche de plus en plus pour 1951.

1951ou52 andré de dienes

1952, direction la Canada et ses fameuses chutes pour le tournage en juin du film « Niagara ».
Durant ce tournage le photographe canadien Jock Carroll va suivre la star en devenir pour un reportage pour le « Weekend picture magazine ». Il suivra Marilyn partout et surtout en dehors du tournage. Par deux fois, elle portera le pantalon à carreaux : en se promenant telle une touriste des plus ordinaires et dans sa chambre d’hôtel prête à revêtir son fameux tailleur bleu ciel ainsi qu’en fumant sur son lit. Attention ! pour la séance dite de la cigarette, Marilyn porte deux bas différents, et oui. Sur quelques photos, elle porte le pantalon mais sur la majorité elle a revêtit la jupe du tailleur… J’avoue, je n’y avais jamais prêté attention jusqu’à aujourdh’ui.
Pour découvrir les photos prises sur le tournage de « Niagara » par Jock Carroll, je vous suggère vivement l’achat du livre « Falling for Marilyn – The lost Niagara Collection » sorti en 1996.

1952juin par jock carroll

1952, toujours, Marilyn est suivie (encore une fois) par un photographe (qui m’est inconnu) durant la mise en place d’une séance photos réalisée par le Studio. Le reportage nous montre tout le processus de transformation, c’est vraiment exaltant. Marilyn n’oublit pas de s’amuser au point de faire le pitre en attendant la séance.
Les photos apparaîtront en mars 1953 dans un article du magazine Movie World. A noter que sur un des clichés, nous pouvons voir l’actrice Jean Peters qui partage la vedette de « Niagara » avec Marilyn, alors pouvons-nous supposer que ces clichés datent de l’été 1952 ? Fort possible.
NB : la robe est bien la même que pour la célèbre séance d’Halsman qui fera la couverture de Life au mois d’avril 1952, mais cette séance est totalement différente. De plus, remarquez les chaussures qui s’avèrent être celles de « Niagara »…

mars1953 movieworld magazine

1953, le magazine Life demande à son célèbre photographe Alfred Eisenstadt de réaliser une série de clichés de la nouvelle coqueluche d’Hollywood, Marilyn Monroe. Il en ressortira des clichés très célèbres, utilisés à outrance ses dernières années.
Vêtue d’un col roulé noir, Marilyn pose chez elle à Doheny Drive. Sur un très grand nombre de photos, la pantalon est blanc mais si vous regardez bien, sur d’autres vous pourrez voir le fameux pantalon à carreaux… et oui (encore une fois) !
Je n’ai absolument aucune idée sur le mois de cette séance, si quelqu’un à cette information, n’hésitez pas à la partager.

1953 par Eisenstadt

1953, le Canada est une nouvelle fois une destination professionnelle. Nous sommes au mois d’août, Marilyn part à nouveau vers ce pays pour le tournage des extérieurs de « River of no return ».
Elle emportera dans ses bagages le pantalon à carreaux noir et blanc qu’elle portera durant tout son séjour y compris lors de la seule et unique séance photos avec Joe DiMaggio réalisée par Vachon pour le magazine Look le 20 août 1953 (remarquez que la cheville est blessée).
Concernant les photos de John Vachon, retrouvez toutes les photos ainsi que des informations inestimables, dans le livre « Marilyn, august 1953 – The lost LOOK photos by John Vachon » sorti en 2010. Ce livre doit faire parti de votre bibliothèque, j’en parlerai très certainement prochainement plus en détail.
Ce sera la dernière fois que nous verrons le pantalon à carreaux noir et blanc.

aout1953 sur tournage rive of no return 20aout1953 par john vachon

Attention, deux séances photos peuvent prêter à confusion. Norma Jeane a en effet eu deux bas avec ce motif : un pantalon et un pantacourt. Ce dernier est très identifiable par sa hauteur au dessus du genoux et surtout la ceinture qui l’accompagne.
Nous le retrouvons par deux fois en 1946 pour une séance avec Bernard of Hollywood (en studio, avec le chapeau et la branche) et une autre avec Richard Miller (en extérieur).

1946 par bernard of hollywood et richard miller

MISE A JOUR du 25 décembre 2015.

Fin de l’été 1960, Marilyn s’envole pour Reno dans le Nevada pour tourner « The Misfits » réalisé par John Huston. Ce sera son dernier film achevé.
Marilyn ne tourne pas tout le temps, des moments de pose, de coupure existent sur ce tournage chaotique. Au détour de ces « entractes », Marilyn substitue son jean pour un léger et confortable… pantalon à carreaux rappelant très vivement celui qu’elle porte en 1945 !
Bien évidemment, il fort peu probable que ce pantalon soit le même. Par contre quelle longévité incroyable pour ce petit pantalon sans prétention. Quinze ans plus tard, il s’en vend encore ! Cependant, il me semble que la coupe est légèrement plus ajustée. L’imprimé quant à lui ne change pas.
Amusant de constater que Marilyn est loin d’être la seule à le trouver toujours au goût du jour…

1960 the misfits

IMPORTANT
Pour la première fois, je ne vous montre pas dans mes montages, toutes les photos que j’ai recherché et scanné.
Vous les retrouverez dans les albums photos correspondant : « MM 1951« , « MM 1952« , « MM 1953« , « MM par André De Dienes« , « MM par Richard Miller« , « MM par Bernard of Hollywood« , « River of no return« , « MM par John Vachon« , « MM par Jock Carroll« , « MM par Ernest Bachrach » et « MM Photographes«  (pour les clichés d’Alfred Eisenstad).

Pourquoi ce changement ?
Ce type de recherches demande beaucoup de temps et d’investissement. Sans en avoir l’air, scanner puis faire ces montages me demandent plusieurs jours, sans compter les recherches et la mise en ligne sur FlickR.
Désormais, excepté si les photos sont peu nombreuses, la totalité des photos pour un sujet se trouvera dans l’album photos correspondant. Les photos d’un sujet proposeront uniquement un échantillon, comme cette fois-ci.
Alors si vous désirez voir des photos parfois rares voir inédites ou tout simplement en meilleure qualité, avec un cadrage plus large, des variantes, des planches contact… un détour par les albums photos que je mets en lien est indispensable !

Publicités

15 réflexions sur “Un pantalon à carreaux

  1. Formidable ! bravo pour les photos qui illustrent l’enquête. Je les connaissais sauf celles avec le professeur de chant. Merci. Jamais je n’ai posé mon regard sur le pantalon ! Il semble aussi très confortable quelque soit la position.

    • Moi non plus je n’avais jamais vraiment prêté attention au pantalon mais comme toujours en cherchant des photos je me suis dit : « mais au fait je le connais ce pantalon ! ce n’est pas la première fois que je le vois », et là je me retrouve à éplucher toutes mes archives…
      ET moi aussi je le trouve bien confortable ce pantalon et je pense que c’est pour cela qu’elle l’a gardé si longtemps.

  2. j’adore ce genre de sujet! merci pour cette recherches approfondie, avant ça je n’avais pas vraiment fait attention à ce que ce pantalon qu’elle porte assez souvent jusqu’en 1953 était le même que celui des photos de De Dienes en 45!
    Pour les photos de De Dienes au beverly carlton Hotel, je pense que c’est bien l’année 1951, elle a une coupe assez courte comme à l’époque de love nest ou as young as you feel par exemple.

    • C’est absolument passionnant à faire, je l’avoue.
      Je suppose que c’est le même, cela me semble peu probable qu’elle est racheté un autre plus tard.
      Moi la plus surprenant découverte c’est de constater que lors de la séance avec Eisenstadt en 1953 elle avait changer de pantalon, je n’y avais jamais prêté réellement attention mais mon esprit l’avait imprimé parce que je suis allée tout de suite vérifier. Au départ je croyais m’être trompé en voyant que le pantalon blanc et puis j’ai insisté et parcouru toutes les photos que j’avais et là j’ai aperçu le pantalon à carreaux !

      Ah ! je suis ravie que toit aussi tu penses à 1951 pour les photos de De Dienes au Beverly Carlton Hotel. Sa coiffure ne fait vraiment pas 1952 surtotu quand on voit les photos de Bachrach faites à l’automne 1951. Etonnant de n’avoir jamais vu d’articles sur la possibilité d’erreur de date pour ces photos. Peut être que certains l’ont fait mais je ne les connais pas.
      C’est là que l’on voit l’importance de partager nos doutes, nos petites enquêtes, nos découvertes, nous pouvons alors remettre à sa juste place les différents éléments de sa vie. C’est aussi assez marrant de pouvoir bousculer ce que tout le monde prend pour acquis avec des preuves tangibles (bien évidemment). Cela prouve aussi qu’en étant attentif nous pouvons déceler des erreurs parfois énormes !

      • « constater que lors de la séance avec Eisenstadt en 1953 elle avait changé de pantalon » Après t’avoir lue, j’ai fait la même chose, j’ai vérifié sur les photos et j’étais étonné de ne l’avoir jamais remarqué !

  3. moi non plus je ne l’avais jamais remarqué auparavant! c’est fou! c’est génial de creuser plus loin que ce que nos yeux voient du premier coup. Ça peut expliquer beaucoup de choses des fois!
    Je change de sujet mais as tu entendu parler de la nouvelle statue de chez Blitzway sur Marilyn? l’a tu commandé? elle est splendide même si c’est pas donné!

    • pas entendu parler de cette statue !! je vais m’informer la dessus. Perso je ne suis pas spécialement fan de ce genre d’articles mais parfois cela peut valoir le coup parce que ces figurines peuvent être très belles.

    • J’ai été voir sur le net et j’ai trouvé cette vidéo réalisée par la célèbre fan canadienne :


      La statue est effectivement belle mais je lui reproche la position cul en arrière, perso ça me gêne. Cependant les fans de figurines vont se régaler malgré le prix : 360 dollars… Je vais peut être faire un post pour Noël, je vais voir, merci pour l’info en tout cas !

  4. de rien! super pour le post ! oui j’ai vu cette vidéo mais je trouve qu’il filme son visage des fois sous un mauvais angle. J ‘avais déjà acheté 3 franklin mint, une en vinyl et 2 en porcelaine, je suis très exigeante aussi sur ce genre de chose, les franklin mint ne sont pas mal mais pas de ressemblance coté visage, mais quand j’ai vu les photos de la prototype de celle ci, j’ai eu un gros coup de cœur , j’avais l’impression de la voir elle 🙂 du coup je l’ai commandé malgré son prix… je vais la recevoir la semaine prochaine, j’espère qu’elle sera à la hauteur de son prix!

    • Wouah !! tu es vraiment une amoureuse des figurines. Tu me diras ce que tu en penses et si tu le permets nous pourrions faire un post en commun avec tes photos, ton avis cela pourrait être sympa à faire.
      Tu me tiens au courant.

  5. oui je possède d’autres figurines également d’un autre genre, j’aime bien quand c’est bien fait!
    je te tiendrai au courant et ça sera avec plaisir si tu souhaites faire le post avec mes photos! 😉

  6. Pingback: Mise à jour | Crazy for you

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s