Milton Greene et Marilyn Monroe

Marilyn Monroe et Milton Greene se rencontrent en 1953 pour une séance photos commandée par « Look Magazine ».
Marilyn est alors la nouvelle coqueluche d’Hollywood. Elle enchaîne les grosses productions dont « Gentlemen prefer blondes » qui fait d’elle instantanément une star.
Milton Greene est l’un des plus talentueux photographe de mode de sa génération. Il travaille pour Life, Look, Harper’s Bazaar, Vogue…
Ils ont pratiquement le même âge : Marilyn est née en 1926, Milton en 1922.

1953 mm et mg.png

L’année suivante, c’est lui qui l’encourage à prendre son envol et à quitter Hollywood pour New York. Le 7 janvier 1955 dans l’appartement de l’avocat Frank Delaney sur la 64ème rue à New York, ils annoncent la création des Marilyn Monroe Productions. Marilyn a 50.4% des parts, les 49.6% restant sont détenues par Greene.

1954 mm et mg

1955 mm et mg

L’année 1956 voit leurs espoirs se concrétiser. Non seulement Marilyn a redéfini son contrat avec la Fox mais elle annonce au même instant le premier film indépendant entièrement supporté par sa nouvelle société de production (avec le soutien de la Warner Bros) : « The sleeping prince ». Adaptation d’une pièce de Terence Rattigan, son partenaire sera le plus grand acteur de son temps, Laurence Olivier qui en sera aussi le réalisateur.
Le tournage aura lieu en Angleterre à compter de l’été 1956.

Marilyn part d’abord sur le tournage de son nouveau film pour la Fox : « Bus stop », au printemps 1956. Milton est très investit dans ce film. Il élabore avec Marilyn l’aspect visuel de son personnage. Il gère les photographies prises sur le tournage, il est le seul et unique responsable des photos promotionnelles du film…
Lorsque le tournage prend fin, Marilyn se lance dans sa nouvelle histoire d’amour : Arthur Miller. Elle l’épousera le 30 juin 1956. Le 1er juillet se sera la cérémonie religieuse. Seul Greene prit des photos et des films de cette journée.

Le 13 juillet 1956, départ pour Londres. Le tournage de « The sleeping prince » commence. Il durera jusqu’au mois de novembre. Ces quelques mois furent un enfer pour tous.
Marilyn déprimera très vite suite à l’attitude d’Olivier et son fameux : « soyez sexy ». Désormais, elle n’en fera qu’à sa tête… la dépendance aux barbituriques aidant. Chaque personne de son entourage l’encourageant dangereusement dans ses caprices : Arthur Miller, Paula Strasberg et Milton Greene.
Bien évidemment, les relations de Greene et Monroe se sont totalement désagrégées durant ces longues semaines sur le sol anglais.
Milton reprocha à Marilyn de faire dépasser le budget. Elle ne comprenait pas vraiment que sur ce film ce n’était pas le studio qui payait mais bien elle ou plus tôt Milton.
Marilyn de son côté sous l’influence certaine de Miller prit conscience que sa société était détenue pour près de la moitié des parts par un tiers, et surtout que les entrées d’argent reposaient uniquement sur elle.
La brouille s’installa insidieusement dans leur relation.

1956 mm et mg

En ce début d’année 1957 lors de la séance photos dite « à la robe rouge », il est parfaitement perceptible que ce sont les derniers feux d’une relation professionnelle et personnelle.
La connexion entre les deux n’est plus vraiment là. Marilyn est mécanique, elle ne prend pas de plaisir, ses yeux montrent une lassitude, une fatigue. Milton ne s’évertue même pas à créer un décor, une ambiance, il refait ce qu’il a déjà fait. La magie n’opère plus entre ces deux là.

red dress MG1957

Le 16 avril 1957, la séparation est officielle. Marilyn rachète les parts de Milton.
Avec elle, ce sont les rêves de chacun qui s’évanouissent.

avril57

Milton ne deviendra jamais producteur de cinéma, Marilyn retournera à ces rôles qu’elle tentait de fuir.
Ils ne se reverront jamais. Marilyn meurt dans la nuit du 4 au 5 août 1962. Milton restera hanté par leur dernière conversation téléphonique en juillet 1962 (la première depuis 1957) dans laquelle il fixèrent un rendez-vous courant du mois d’août.

Il meurt en 1985 laissant derrière lui un patrimoine photographique énorme dont plus de 5000 clichés de Marilyn Monroe.

Pour voir une partie de ce patrimoine, visitez le site officiel « The Archives ».
Et voici le lien direct vers les galeries consacrées à Marilyn Monroe : « Master Galleries ».


NB : cette page aura très certainement des rajouts au fur et à mesure du temps.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s