The Misfits, première !

31 janvier 1961, Marilyn Monroe est présente en compagnie de Montgomery Clift, à la première de leur film « The Misfits ».
Quelques jours auparavant, Marilyn a officiellement divorcé de son troisième mari Arthur Miller.

Marilyn tient son rôle de star mais force est de constater que le visage commence à se fissurer pour laisser place à une dépression grandissante.

Je vous raconte cela dans le tout nouveau numéro du fanzine « Crazy for you », nouvelle version. Pas de changements majeurs mais il fallait que j’y mette un peu d’ordre. J’espère que cela vous plaira 🙂 . Bonne lecture !

Crazy for you n° 1 Janvier 2021

8 commentaires

  1. […] The last week of January 1961 was a busy time for Marilyn. While American eyes were on the inauguration of President John F. Kennedy, she flew to Juarez, Mexico with lawyer Aaron Frosch and publicist Pat Newcomb on January 24, to obtain her divorce from Arthur Miller. After returning to New York, she attended a sneak preview of The Misfits with co-star Montgomery Clift at the Capitol Theatre on Broadway. So soon after the death of leading man Clark Gable, this premiere – which would also be Marilyn’s last – was a muted affair, and she wore black to mark the occasion. Both events are covered in the latest edition of the French e-zine, Crazy for You. […]

    • Je reste très dubitative sur ce film. Le souvenri que j’en garde n’est franchement pas mémorable.
      Il faudrait que je le revois mais comme je ne l’avais pas particulièrement aimé, c’est dur de le revisionner. Mais va falloir que je m’y mette !

      • C’est pourtant a mes yeux un des meilleurs de John Huston (il en a fait beaucoup de très bons il faut dire). Dernier film de Gable, particulièrement émouvant.

      • Alors moi j’ai toujours eu un problème avec Gable donc ça part mal. Et puis (de souvenirs) je n’aime pas la façon qu’a Huston de filmer Marilyn. Ce floutage excessif m’est insupportable. Je pense notamment à une scène avec Gable dans le pick up.
        En fait, je ne sais pas s’il a bien retranscrit le texte de Miller. Je ne pense pas.
        Mais je parle un peu dans le vide parce qu’il faudrait vraiment que je le revois.

      • Miller était sur le tournage qui, c’est vrai, a été très pénible pour Marilyn. « ça l’a anéanti » disait Miller à Serge Toubiana dans un interview.
        « Un phénomène photogenique » disait aussi de Marilyn Inge Morath qui était photographe sur le plateau.

      • Oui tout est vrai. Je te conseille d’ailleurs l’un de derniers textes que Miller a écrit. C’est une pièce de théâtre. Il revient sur ce tournage. J’ai adoré ce livre. C’est « La fin du film ».

      • Toubiana en reprend pas mal d’extraits pour raconter le tournage. On comprends en effet que Miller à écrit le scénario pour Marilyn, pour la sortir de son registre d’habituelle ingénue. C’est lui aussi qui est allé cherché Huston pour la réalisation.
        Un tournage aussi passionnant que le film.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s