Retour vers 1945

« Les feuilles mortes » est un classique par mis les classiques signé Jacques Prévert.
Ce texte, il l’écrit en 1945, pour un film : « Les portes de la nuit ». Edith Piaf propose un jeune homme prometteur pour incarner l’un des rôles et chanter ce magnifique poème.
« Les feuilles mortes » entrent dans la légende et deviennent indissociables de Montand qui passera toute sa carrière à la rechanter, à la réinterpréter.

Le génie de Prévert associé à la voix de Montand, je ne m’en lasse pas. A chaque fois un frisson me parcourt.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s