Madonna influences : Lee Miller

Voilà près d’un mois je vous avais fait part de mon envie de vous parlez des influences de Madonna. Le temps a passé. Ce n’est qu’aujourd’hui que je reprends en main cet ambitieux projet.
(One month ago, I told you I wanted to talk about Madonna influences. Time goes by. It’s only today I come back on this ambitious project).

Il fut très difficile de commencer. Quelle thématique choisir ? Quel angle ? Et puis parfois l’évidence est là pour ne plus vous quitter.
(It was very difficult to start. Which theme, which angle to choose to begin ? Sometimes, evidence comes to you).

S’il y a bien UNE influence majeur dans toute l’oeuvre de Madonna, ce sont les années d’entre deux guerres. Ces deux décennies, les années 20 et 30, ont révolutionné bien des domaines. Encore aujourd’hui, nous ne nous rendons pas vraiment compte à quel point nous sommes influencés par ces années d’une créativité sans précédent.
(If there is ONE influence in the career of Madonna is the years between wars : the twenties and the thirties. Those years changed the world in so many fields. It were maybe the most creatives years).

Pour commencer, je vous propose de revenir sur une femme extraordinaire : Lee Miller.
(To begin, I suggest to talk about an extraordinary woman : Lee Miller).

Lee-Miller-couverture

Née en 1907 aux Etats Unis, elle devient mannequin de mode notamment en faisant le 15 mars 1927 à l’âge de 18 ans la couverture de Vogue. Mais très vite, Lee veut autre chose qu’être une belle plante. Très indépendante, elle décide de devenir photographe. C’est à cette époque qu’elle rencontre Man Ray à Paris. (Born in 1907 in the USA, she became fashion model. March 15th 1927 at the age of 18 she was o nthe cover of Vogue. But quickly, Lee wants more. She’s not a dumb blonde. She’s very independent and she decides to become a photographer. She goes to Paris and meet Man Ray).
Pour ceux à qui ce nom est totalement inconnu, il s’agit d’un des plus grands photographes du XXème siècle. Vous connaissez tous au moins une photo de Man Ray. Sa plus célèbre muse sera la fameuse Kiki de Montparnasse, star incontestée des années folles parisiennes (pour petit rappel, les années folles sont les années 20. elles finissent avec la crise de 1929 qui balaya le monde et le fit basculer dans l’horreur). (For those who don’t know Man Ray, you have to know is one of the biggest photographer of the twentieth century. Everybody knows a photo by Man Ray. His most famous muse was Kiki de Montparnasse, the star of the roaring twenties in Paris).
Il est aussi le précurseur du célèbre mouvement Dada qui bouscula la perception du monde par les artistes et fit converger toutes les disciplines (peinture, photographie, sculpture…) ainsi que du surréalisme. (He’s also the forerunner of the famous movement DADA and of the surrealism).

man ray

Il inculqua tout son savoir à son élève et amante. De là de célèbres photos de Lee par Man entrèrent dans l’histoire de la photographie avec notamment le célèbre procédé de solarisation que Man Ray développa et devint l’une de ses marques de fabrique. (He learned to Lee Miller all the things he knew. But Lee was also his model and they made very famous photos like those which uses the solarisation process developped by Man Ray).

lee miller vs madonna

C’est de ce travail commun que Madonna s’influença pour la séance de 2002 photographiée par Craig McDean pour le magazine américain Vanity Fair.
Bien évidemment l’ensemble est très grandement inspiré par les années 20 et 30 mais quelques photos rappellent sans conteste les oeuvres de Man Ray et Lee Miller.
J’avais effectué un poste sur cette séance photos : Vanity Fair 2002 (cliquez sur ce titre).
(It’s this work which influences Madonna for the sitting in 2002 by Craig McDean for Vanity Fair. But it’s also an homage to the twenties and thirties even many photos make us think to the work of Man Ray and Lee Miller. I’ve made an article about this sitting : Vanity Fair 2002 (click on the title)).

2002 vanityfair

D’autres séances peuvent rappeler un clin d’oeil à Lee Miller et Man Ray comme ces photos de Bruce Weber en 1986 et celle ultra connue de Herb Ritts pour la pochette de l’album True Blue sorti en 1986.
(Others sittings make me think to Lee Miller and Man Ray like this sitting by Bruce Weber in 1986 and the famous True Blue cover by Herb Ritts in 1986 too).

lee miller vs madonna 1986

Mais l’hommage va bien au-delà des photos. Par ce biais qui était la façon de s’exprimer de ces deux artistes, Madonna rend hommage à la femme inspirante qu’est Lee Miller pour elle. (But the homage is more about the photographic appearance. Madonna wants to pay a tribute to the inspirating woman Lee Miller is for her).
C’était une femme libre, indépendante, qui savait ce qu’elle voulait. D’ailleurs les photos qui la firent véritablement entrée dans la légende de la Photographie ce sont celles qu’elle fit durant la seconde guerre mondiale. Elle suivit les troupes américaines dans leur avancée jusqu’en Roumanie. Elle découvrit en même temps que les soldats l’horreur concentrationnaire nazie à Buchenwald et Dachau. Ses photos furent parmi les premières à montrer au monde l’indicible. Le photographe David Sherman qui était son binôme dans cette aventure pour Life magazine prit cette célèbre photo de Lee dans la baignoire d’Hitler à Munich. Une façon déconcertante de montrer la banalité du mal.
(She was a free, independent woman who knows what she wants. You have to know the photos which made her a photographic legend are those made in the World War two. She was in the us troops from Normandy to Romania. She discovered with the soldiers the horror of the nazis concentration camps in Buchenwald and Dachau. Her photos were among the firsts who showed to the world the inexpressible. The photographer David Sherman who was her binomial in this adventure for Life magazine took this famous photo of Lee in the Hitler’s bath in Munich. A disconcerting way to show the evil banality).

lee miller 1945

Si vous ne connaissez pas Lee Miller et/ou Man Ray fouinez sur wikipédia pour les grandes lignes. Je vous conseille aussi ce lien : « Man Ray and Lee Miller – Partners in surrealism ».
Bien évidemment, en plus d’internet vous pouvez acquérir des livres même si il en existe peu su Lee Miller. Vous aurez plus de chance sur Man Ray.
A vous de chercher !
(If you don’t know Lee Miller and/or Man Ray go to wikipedia to read their lives. I advise also this link : « Man Ray and Lee Miller – Partners in surrealism ».
And obiously, more than internet you can buy books even those ones about Lee Miller are few than those about Man Ray).

Publicités

2 réflexions sur “Madonna influences : Lee Miller

    • Man Ray a beaucoup aimé Lee Miller. Le travail qu’ils ont effectué ensemble est vraiment incroyable. Il a su magnifier la beauté de Lee et en même l’utiliser pour développer son style photographique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s