Petite histoire chinoise

 » Un homme fut surpris par une averse au milieu de la route. La pluie tombait à grosses gouttes mais il ne semblait pas pressé de rentrer chez lui.
Un autre passant qui courait pour éviter d’être trempé lui demanda :
– Il pleut à verse, pourquoi marchez-vous aussi lentement ?
– A quoi bon se presser, il pleut aussi devant ! »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s