Marilyn, blanche hermine

Je ne pouvais pas finir l’année sans Marilyn alors j’ai cherché comment elle pouvait nous accompagner dans ce passage rituel.
Cette séance de Milton Greene datant de 1955 me paraît être une merveilleuse idée.

1955-milton-greene-6

Elle apparaît sur un fond blanc vêtue de son manteau d’hermine. Image aujourd’hui vulgarisée par la multiplicité de son utilisation elle n’en demeure pas moins magique.
Pour je ne sais quelle raison, il s’en dégage une impression de mythologie, de conte. Elle semble s’être échappée d’une quelconque histoire venue d’un autre temps où se mêle tradition ancienne et magie. Il y a un parfum de royaume, de magie noire et blanche…
Et vous, que vous racontent ces clichés ?

1955-greene-archive

Oh, j’allais oublié, Marilyn se montre coquine… elle ouvre son manteau. Et, non elle n’est pas nue en dessous, bande de fripons.
On découvre que c’est la tenue portée lors de la conférence de presse du 7 janvier 1955 annonçant la mise en route de sa propre société de production : « Marilyn Monroe Productions ».

1955-milton-greene-1

Retrouvez les photos de cette séance dans l’album « MM par Milton Greene ».

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s