Marilyn et George Barris, 1962

Comme nous l’avons appris récemment, le photographe George Barris est mort à l’âge de 94 ans dans sa maison de Californie le 30 septembre dernier.

Barris est connu dans le monde entier pour avoir réalisé par mis les dernières photos de Marilyn Monroe.
Je ne vais pas revenir sur sa première rencontre avec Marilyn en septembre 1954 lors du tournage à New York de scènes du futur « Seven year itch ». S’il la croise sur le tournage ainsi que lors de la conférence de presse donnée au St Regis Hotel, il n’est pas spécialement remarqué par la star.

Ce qui nous intéresse ce sont les photos prises par Barris en 1962 dans le cadre d’un reportage commandé par le magazine « Cosmopolitan ».

Quelles sont les détails de ce reportage, je ne les connais pas malheureusement. Cependant dans cette interview accordée à France Culture par Barris en 2012, nous en apprenons un peu plus. Toute fois, ne prenez pas pour argent comptant tout ce qui est dit. Comme tout le monde, Barris a la mémoire qui ne reflète pas avec exactitude ce qui s’est réellement passé ; ajoutons les années passées… Mais cela reste de précieux renseignements !

Interview Barris, France Culture (juillet 2012) ⇒cliquez dessus et vous pourrez écouter.

J’en retiens que Barris et Cosmopolitan travaille sur le reportage depuis le mois de mai. Est-ce la raison de la présence de Barris le 1er juin 1962 sur le tournage de « Something’s got to give » ? Très certainement. Peut-être est-ce le jour choisit par le magazine et Barris pour parler du futur reportage ?
En tout cas, Marilyn lui demande de poser avec elle devant son gâteau d’anniversaire improvisé par Evelyn Moriarty (sa doublure) et l’équipe.

1erjuin1962-mm-et-barris

Le projet de Barris dépasse le simple reportage. Il semble qu’il ait voulu écrire en compagnie de Marilyn une autobiographie. En cette période professionnellement trouble, Marilyn devait penser le projet intéressant : donner sa propre version de SON histoire.

Ils se retrouvent en juin ou juillet, les dates sont incertaines, pour plusieurs séances.

La première se situe sur les hauteurs de Hollywood, dans la villa fraîchement construite de Walter « Tim » Leimert, homme d’affaires très réputé de Los Angeles.

sans-titre

Encore une fois, je ne connais pas les circonstances du choix de ce lieu pour la séance photos. Je peux juste vous proposer une photo de Marilyn avec le nouveau propriétaire des lieux ainsi qu’avec les autres personnes présentes ce jour-là (sa garde rapprochée) : Agnes Flanagan sa coiffeuse, Allan « Whitey » Snyder son maquilleur et son attachée de presse Patricia Newcomb.

1962-seance-barris

Durant la séance, Marilyn déambule dans la villa habillée de différentes tenues signées Pucci. Entre les changements de tenues, Agnes et Allan « réajustent » la coiffure et le maquillage de la star. En étudiant en détail, il serait sans doute possible de faire une chronologie exacte du déroulement de la séance mais je n’ai pas le temps et surtout pas assez de photos sous la main… Mais un jour je pourrai certainement vous la conter avec exactitude !

Donc pour revenir aux photos. Nous voyons Marilyn avec un chemisier absolument magnifique avec des couleurs et des motifs incroyables. Oui, je sais, je ne suis pas objective, je suis une fan absolue de ce haut !

1962-barris-pucci-multicouleurs

Elle porte aussi un ensemble bi-couleurs : rose pour le haut et blanc pour le bas.

1962-barris-pucci-bi-couleurs

Ainsi qu’un ensemble orange. Vous remarquerez que le coloris est en accord avec les coussins sur le canapé en arrière plan. Amusant, non ?

1962-barris-pucci-orange

Une autre séance avec Barris aura lieu sur la plage de Santa Monica, un autre jour en juillet 1962.

santa-monica

Les sources diffèrent sur la date exacte : début du mois ou milieu ? Je ne sais pas… encore.
Toujours est-il que sur cette plage, il ne fait pas bien chaud ! Marilyn grelotte parfois dans son nouveau bikini orange de chez Pucci. Je suppose que nous sommes en fin de journée, le soleil commence à disparaître et sa chaleur avec.
Marilyn porte donc son maillot parfois accompagné d’un foulard de soie. Et puis, nous la voyons avec un peignoir de bain blanc mais aussi avec un gros gilet à motifs mexicains ainsi qu’avec une énorme serviette de plage dont la couleur semble se fondre avec le sable.

1962-barris-santa-monica-beach

Le reportage ne paraîtra pas dans « Cosmopolitan », la mort de Marilyn Monroe bouleverse tous les éditoriaux et bloque les projets en cours.

Barris partira vivre en France juste après la mort de Marilyn. Il y restera vingt ans. Ses photos de Marilyn le suivront. Elles referont surface comme beaucoup d’autres dans le livre de Norman Mailer en 1974.
Il faudra encore attendre une dizaine d’années avant que Barris se décide à faire un livre avec une partie des photos prises en 1962. Ce sera en 1986 avec la complicité de Gloria Steinem. Il y racontera Marilyn et le projet de biographie qu’ils avaient mis en place sous le titre « Marilyn inconnue ». Puis encore dix ans plus tard, en 1995, il réalise « Marilyn in her own words », livre où il « laisse » parler Marilyn à travers les notes qu’il avait pris à l’époque.

barris-collection

Je reviendrai sur ces livres ainsi que les couvertures de magazines et autre que je possède.

Je vous parlerai aussi plus en détail des vêtements Pucci mis à l’honneur dans ces séries de photos.

Votre patience sera récompensée !

Publicités

Une réflexion sur “Marilyn et George Barris, 1962

  1. Pingback: Barris on the cover of a magazine | Crazy for you

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s