1956, Rencontre au Waldorf Astoria

Nous sommes le 22 février 1956. Marilyn doit retrouver Cecil Beaton pour une séance photos à l’hôtel Ambassador sur Park Avenue. Avant, elle rencontre l’échotière de la côte Est : Elsa Maxwell, pour une interview.

Dans l’article de « Modern Screen » de juillet 1956, Elsa Maxwell nous donne quelques indices sur cette rencontre. Nous y apprenons que Marilyn la retrouve pour midi dans sa suite au Waldorf Astoria (*). Elle spécifie que la star est apparue dans la même tenue que celle portée le 9 février 1956 pour l’annonce de sa collaboration avec Laurence Olivier… Et que ce n’est pas une tenue pour venir déjeuner mais c’est Marilyn, tout lui est pardonné.
Elle précise qu’elle doit ensuite rencontrer Cecil Beaton pour un shooting photos pour le magazine Harper’s Bazaar. (Pas de confirmation en articles concernant cette affirmation).

De cette rencontre, nous possédons quelques clichés. Ils nous présentent Marilyn et Elsa en train de déjeuner, ainsi que de réaliser l’interview assises sur un canapé.

avec elsa 22fv56

Je ne sais pas pourquoi cette entrevue fut photographiée. Ce n’est pas la première (ni la dernière) fois que Marilyn rencontre Elsa Maxwell, alors pourquoi immortaliser sur pellicule cette rencontre ?

L’un des photographes présent est Hans Knopf. Rappelez-vous, je vous en ai parlé dans l’article concernant la séance avec Cecil Beaton. Ce photo reporter travaille pour l’agence PIX Publishing, c’est un ami de Beaton. Ne pouvant rester tout le long de la séance avec le célèbre photographe anglais, il a peut-être demandé de suivre Marilyn avant que celle-ci démarre ce fameux shooting ?
De nombreuses ramifications peuvent être faites : Knopf et Beaton se connaissent, différents membres de Pix Publishing ont déjà fait des reportages sur Marilyn dont Feingersh l’année précédente, Beaton connaît Pix Publishing pour fréquenter leur laboratoire quand il vient à New York… Mais tout n’est que supposition.

22fv56 avec elsa par knopf

En tout cas, il accompagna Marilyn entre le Waldorf Astoria et l’Ambassador Hotel. Il prit au moins une photo de ce « voyage ».
Aujourd’hui je l’affirme parce que j’y vois deux éléments important : la robe froncée de la séance avec Beaton ainsi que son manteau de fourrure blanche.

1956 nyc hans knopf en route séance beaton

Il est très amusant de voir la simplicité de l’époque pour une grande star comme Marilyn. Point de voiture, Marilyn va à pied retrouver son second rendez-vous de la journée. Il faut dire que les deux hôtels ne sont pas très loin l’un de l’autre.

parkavenue
Voici une carte approximative. L’Ambassador Hotel n’existant plus, j’ai donc un peu extrapoler sa position réelle. Mais ça donne un petit aperçu du chemin parcouru.

Notez la femme accompagnant Marilyn qui porte au vu de tous la robe et la fourrure qui seront utilisées lors de la séance avec Beaton. Nul doute que quelques accessoires et autres objets de maquillage et coiffure se trouvent dans son grand cabas.
C’est aussi elle, il me semble, que nous apercevons à la table avec Marilyn. Les boucles d’oreille paraissent être identiques.

femme à droite 22fv56NB : si vous reconnaissez cette femme, pourriez-vous m’en rappeler son nom ?

Un autre photographe était présent durant cette entrevue : Jack Lowe.
Après bien des tergiversations, un ami m’a prouvé en images et documents que Lowe était bien présent ce jour là. (Une planche contact et des crédits photos dans des magazines d’époque sont de très très bons arguments !).
N’ayant qu’un nombre très restreint de photos, j’avais émis un doute (et carrément supposé une autre date) sur sa présence en ce jour du 22 février 1956 dans la suite d’Elsa Maxwell au Waldorf Astoria.

Ce sont ses photos que nous retrouvons dans le Modern Screen de juillet 1956 dans lequel Maxwell raconte leur entrevue. Etrangement l’un de ses clichés pris ce 22 février 1956 se retrouvera en couverture du même magazine… 4 mois plus tard, en novembre 1956.

22fv1956 par jack lowe
22fv1956 mm au waldorf avec elsa maxwell par jack lowe (1)

Retrouvez les photos et autres planches contact de Hans Knopf et Jack Lowe dans l’album « MM en 1956 ».

(*) Elsa Maxwell occupa la suite 41C dans le Waldorf Towers (où se trouvent les plus belles suites de l’hôtel). C’est donc sans surprise que j’affirme que les photos sont prises dans celle-ci. Elsa y resta fidèle jusqu’à sa mort en 1963.

Publicités

4 réflexions sur “1956, Rencontre au Waldorf Astoria

  1. La femme qui l’accompagne est Lois Weber son agent sur NY http://www.cursumperficio.net/FicheAJ1.html

    Alors là, vraiment bravo pour avoir fait le lien avec la présence de Lois Weber au déjeuner avec Elsa Maxvell et pour la robe de la séance Beaton, ainsi que le manteau qu’elle tient dans ses bras !!!! Ce sont vraiment des détails auxquels je n’aurais pas prêté attention… mais j’avoue que je reste dubitatif sur cette photo que tu dates pour le même jour car elle semble avoir les cheveux vraiment plus longs comme au début de l’année 1955. Même avec la tête en arrière les cheveux lui pendent dans le cou alors que ce n’est pas le cas pour la séance Beaton.

    ÉRIC

    • En fait ce lien de cette photo de Knopf et la séance Beaton s’est fait récemment. Je connais cette photo depuis longtemps, comme toi je la plaçais en 1955. Pourtant avoir découvert que c’est Knopf qui a réalisé ce cliché change tout. Excepté pour les photos avec Beaton et l’interview avec Maxwell, ce photographe n’apparaît pas dans la galaxie Monroe à un autre moment.
      Alors j’ai regardé cette photo en faisant abstraction de ses cheveux (que je trouve comme toi, long) et comme souvent, là devant moi, au premier plan : la fourrure blanche ! ce n’est que plus tard que j’ai aussi vu la robe froncée qui a enlevé définitivement ma suspicion.
      Pour revenir aux cheveux de Marilyn, je me suis aperçue en scrutant les clichés de la séance Beaton qu’ils n’étaient pas si court que cela. D’ailleurs tu remarqueras que sa coiffure se modifie au fur et à mesure de la séance. On aperçoit une longueur bien présente sur les clichés avec la robe froncée que l’on ne retrouve pas sur ceux à la robe noire.
      Et puis il faut prendre en compte que sur le cliché de Knopf dans la rue, elle a la tête en arrière, les cheveux paraissent alors plus long.
      Tout ceci n’est qu’une hypothèse, peut être que je me trompe et que d’autres photos me diront : non ce n’est pas ce jour là mais avec la fourrure blanche + la robe, je ne crois pas me tromper.
      Merci pour le compliment et surtout pour le nom de la femme Lois Weber ! Je crois que je vais me faire un trombinoscope de toutes les personnes ayant accompagné Marilyn dans l’ombre. Comme ça je n’oublierai plus !!!

  2. Après cette lecture je suis aussi convaincu. La photo dans la rue est incroyable quand tu détailles les éléments. Merci pour ce reportage passionnant.

    • oui cette photo banale au premier abord est une mine d’informations ! comme toujours j’ai découvert ces détails qu’en mettant le nez dessus pour ce dossier. Je me dis alors que bon nombre de photos recèlent bien des informations !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s