Rions aux champs

Dans notre calendrier maison Marilyn 1945, nous retrouvons bien évidemment une très jeune fille sous le regard d’André De Dienes.

1945 dedienes 002

Elle ne s’appelle pas encore Marilyn Monroe, elle se nomme Norma Jeane Dougherty.
Au moment de ce shooting, Norma Jeane est encore la femme de Jim Dougherty qu’elle a épousé un jour de juin 1942 peu de temps après ses 16 ans.
Jim partit au front et laissa sa jeune épouse seule. Pour survivre Norma Jeane travailla en usine comme bon nombre de femmes dans ses années de guerre. Mais la jeune fille rêvait de tout autre chose… Quoi de plus normal lorsque l’on est né dans la ville du Cinéma et que depuis toute petite, la femme qui s’est le plus rapprochée d’une mère vouait une admiration sans faille aux dieux et déesses de l’écran ? Norma Jeane rêvait tout simplement d’une vie meilleure faite de merveilles, de lumière.
Au début de l’année 1945, le voeux de Norma Jeane prend forme sous l’apparence d’un photographe de l’armée : David Conover. Voyant son potentiel, il lui propose de devenir modèle et par conséquent de gagner beaucoup plus que son travail à l’usine.
De fil en aiguille, la voilà aux portes d’une agence de mannequin la « Blue Book Model Agency » dirigée par Emmeline Snively. Elle signe le 2 août 1945.

bluebook1946
(Cette photo date de 1946)

Au même instant, le photographe André De Dienes demande à Emmeline si elle n’a pas des jeunes filles voulant notamment poser pour des nus artistiques. De Dienes a en projet de créer son propre magazine. Snively lui envoie une nouvelle recrue correspondant aux critères du photographe qu’elle connait bien, Norma Jeane.
De Dienes tombe sous son charme immédiatement. Elle ressemble en beaucoup de points à une femme dont il était tombé amoureux étant enfant. Cette femme est restée dans sa mémoire comme l’archétype de sa femme parfaite. Norma Jeane lui a tout de suite rappelé cet idéal féminin.
Sous le charme, De Dienes veut la photographier rapidement bien au delà de son envie de magazine même si la faire poser nue reste une envie pressante.
Nous voici donc en novembre 1945. Norma Jeane et De Dienes se retrouvent dans une ferme californienne. Contrairement à tout ce que l’on peut penser, il photographia Marilyn de façon très habillée ! On peut même dire que c’est stupéfiant d’originalité puisqu’il l’a fait poser en jean ! A l’époque, comprenons bien, le jean est encore et avant tout un vêtement de travail. La matière est rude ainsi que les coupes. Pourtant la beauté de Marilyn éclate au grand jour ! Le talent du modèle et du photographe se combine merveilleusement.
De Dienes nous propose une image unique, celle d’une Marilyn en fermière, la véritable « girl next door » américaine : la beauté naturelle.
A noter, il existe deux lots de photos : celle qui nous intéresse ici avec la tenue complète en jean et l’autre avec la chemise rouge dont on parlera plus tard dans l’année.

1945 nov andré de dienes  1945 dedienes 004 1945 dedienes 003 1945 dedienes 005

Pour plus d’informations sur la rencontre entre De Dienes et Norma Jeane, je vous conseille le coffret sorti chez Taschen en 2002 et depuis réédité sous une forme moins onéreuse.

2002 box taschen de dienes

Retrouvez les photos de ce post dans l’album « MM par André De Dienes« .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s