1998, Madonna est un rayon de lumière

1998 est certainement l’année la plus importante de la carrière de Madonna.
Cela fait quatre qu’elle n’a pas sorti un album de sa création. La parenthèse « Evita » lui a permis de rester sur le devant de la scène mais elle interprétait des titres écrit depuis longtemps.
Tout le monde se demandait ce que la « nouvelle » Madonna pouvait bien dire. Entre « Bedtime Stories » sorti en 1994 et 1998, beaucoup de choses avaient changé. Madonna elle-même avait changé en devenant pour la première fois maman, et les années passaient, 1998 est l’année de ses 40 ans. A l’époque cet âge là n’était pas compatible avec une artiste pop… en gros elle devait partir en retraite (!). Et puis le marché du disque avait vu émerger un phénomène sans précédent, celui des Spice Girl qui avaient repris à leur compte le message féministe de Madonna « Express yourself ». Oui, les temps avaient bien changé.

1998 005

Pourtant Madonna va faire taire tout le monde et va devenir celle que l’on va désormais surnommer la « Queen of pop ».
1998, c’est la sortie tout d’abord d’un single coup de poing : « Frozen » au mois de février, le 14 exactement pour la France.
Sur la pochette, Madonna est blonde (mais plus un platine) aux cheveux longs vêtue d’une robe jaune sur un fond orangé ocre, un ton lumineux. Dans le clip, nous sommes dans l’opposé, Madonna y est brune et s’apparente à une adepte de sorcellerie. En plein désert du Mojave, l’ambiance est sombre presque glacial.
Mais le plus étonnant est le style musical : une ballade électronique percutante dans les textes : « you only see what your eyes want to see, you’re frozen ».

1998 frozen cd single carton

Un mois plus tard l’album prend place dans les bacs et fait s’incliner le public et la profession. « Ray of light » illumine le monde. Pour la première fois elle se livre (presque) totalement. Elle parle de sa vie, sa condition de star, sa solitude, sa fille et pour la première fois elle parle de sa mère, tout cela sur des rythmes électroniques produit avec talent par William Orbit.
Ajoutons à cela une promotion incroyable dans laquelle Madonna mouille le maillot comme jamais. Elle est présente dans une multitude d’émissions dont « Les Années tubes » du vendredi 27 février présenté par Jean Pierre Foucault ! et ceci à travers toute l’Europe et les Etats Unis.

1998 rol album

Au mois de mai, sort le single « Ray of light« . Totalement différent du précédent, il est un hymne à la joie de vivre.
Au mois d’août, c’est « Drowned world/Subsitute for love » qui continue la promotion de l’album.En octobre, « The power of goodbye » prend le relai.
La promotion se terminera un an après la sortie de l’album c’est à dire au mois de mars 1999 avec le dernier single : « Nothing really matters« .

1998rayoflight cdsinglecarton 1998 substitute cdsingle 1998 cd single thepowerof 1999 nothingreally00 (2)

Pour chaque titre, Madonna a proposé des clips d’une qualité inouïe jamais revue depuis. La promotion a été exemplaire, une véritable réussite à tous les niveaux.

Moi forcément j’étais aux anges. J’ai essayé d’acheter tout ce que je pouvais en support pour chaque single. Ajoutez à cela, une rétrospective de la carrière de Madonna en ressortant tous ses singles en cd maxi !!! C’était une course folle dont je suis un peu nostalgique, avec un énorme sourire aux lèvres.
Il y avait aussi des compilations exceptionnelles pour rendre hommage au talent de Madonna, impensable 4 ans auparavant !
J’avais acheté une compilation faite par la Royal Philarmonic Orchestra. Elle est plus qu’originale, c’est une merveille. Douze titres la composent (cliquez sur la pochette vous pourrez en écouter un).
Et puis, une société française a eu l’idée de sortir des inédits du tout début de sa carrière avec différentes versions de titres parfois très connus par la suite parce qu’apparu sur certains de ses albums ! Le premier pressage s’appelle « Pre-Madonna » puis ce cd fut ressorti sous le nom « In the beginning Madonna« , c’est ce dernier que je possède (cliquez sur la pochette pour écouter « Crimes of passion »).

1998 iroyalphilarmonic 1998 inthebeginning

Bien évidemment, Madonna a trusté la Une des magazines, voici ceux que j’ai pu acheter à l’époque.

SONY DSC SONY DSC 1998 hs m

Je vous parlerai beaucoup plus longuement de cet album (tant de choses à dire) plus tard, en attendant j’espère que cela vous a plu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s