1997 via deux blondes

Que ce soit pour Madonna ou Marilyn Monroe, l’actualité lors de l’année 1997 fut des plus calmes.

Pour Madonna, c’est le marathon »Evita » en début d’année à travers le monde.
Lors des différentes premières, elle arbore un look années 40 flamboyant. Les photos les plus répandues sont celles prises lors de la première à Los Angeles.

mags télés 1997

Mais pour Madonna l’année 1997 sera très spéciale puisque grâce à son rôle d’Eva Peron, Hollywood lui reconnaît un talent d’actrice en lui offrant le Golden Globe de la meilleure actrice !!!

97goldenglobes

Les Oscars la boudent mais elle y interprète de façon magistrale la sublime chanson « You must love me« … qui veut tout dire face à cette institution hollywoodienne. La chanson remportera d’ailleurs l’Oscar de la meilleure chanson.

Si elle s’éloigne du tumulte médiatique après cette sublime récompense, elle continue de travailler. Elle retourne travailler en studio sur son prochain album.

Quant à Marilyn, l’année 1997 sera marquée par la (re)découverte de photos du photographe Earl Leaf par Michael Ochs déjà à l’origine de la trouvaille 10 ans plus tôt des photos d’Ed Feingersh.
Contrairement à Feingersh qui suivit Marilyn que durant une semaine de mars 1955, Earl Leaf a pu approcher Marilyn de 1950 à 1962 !
Le livre qui sort alors s’intitule très justement « From Beginning to End« .

earl leaf book 1997

Excepté pour les photos de 1950 où l’on découvre une jeune femme dans les jardins de la propriété de Johnny Hyde, Earl Leaf photographia Marilyn dans le cadre d’évènements.
En 1951 pour un dîner de studio, en 1952 pour la remise du prix Henrietta, en 1953 pour la première de « How to marry a millionaire », en 1956 pour une conférence de presse annonçant le tournage de « Bus stop » (Phil Stern y était et fit les seules photos couleurs que nous connaissons de cet évènement), en 1958 pour le lancement du film « Some like it hot » et en 1962 lors de la remise des Golden Globes.

earl leaf

Si aujourd’hui bon nombre des photos parcourant ce livre sont connus (grâce à internet), il est un indispensable dans toute collection marilynesque. J’adore l’aspect glacé des pages, le récit même si celui-ci est en anglais. Une très jolie pièce !

Un autre livre, cette fois-ci en français, sort en librairie… mais on peut largement s’en passer.

1997 sylvain reiner

Rien de bien folichon cette année là à propos de Marilyn, et pourtant !
Dès Janvier, Playboy consacre un numéro quasiment complet à Marilyn ! Et attention, c’est en français.

1997 playboy
NB : regardez bien les prix de vente des robes et autres… aujourd’hui vous gardez le même chiffre mais vous changer la devise ! A savoir que tous ces objets ont été acheté par David Gainsborough Roberts.

Au mois de mai c’est au tour du magazine American Photo de consacrer un numéro complet à Marilyn ! Une merveille.

1997 am photo

Et puis il y a ces petites photos en couverture de divers magazines. Ah ! j’allais oublier le magazine de jeux hollandais.
Vous noterez la couverture du Point de vue… moins de 4 semaines plus tard, la princesse sera morte.

mm mags partiel 1997 depuzzelaar

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s