La rencontrer à la Love Parade

Ouh lala !! Je m’aperçois que je n’avais pas fini mon voyage au sein des années 90 que j’avais commencé au mois de juillet. Je m’en excuse fortement. Je vous en donne une explication brève : j’ai eu de très gros problèmes de santé dû à mon travail. Si j’ai réussi à faire certaines choses d’autres ont été avalées dans le tourbillon de ma vie ces derniers mois, les Années 90 sont allés aux oubliettes de ma mémoire…
Heureusement, la pile de magazines dans un coin de mon capharnaüm que j’avais fait année par année s’est rappelée à moi !

Alors nous en étions restée à l’année 1996, il nous reste alors à explorer durant ces derniers jours de 2014, trois années : 1997, 1998, 1999.
En route dans la machine à remonter le temps pour nous retrouver tout d’abord en 1997 !

NB : comme toujours lorsque vous cliquerez sur les photos dans la partie « musique » et « télé » vous retrouverez des vidéos.

Cette année là, Jacques Chirac dissout l’Assemblée au mois d’avril et se voit souffler la majorité par la Gauche, cette même assemblée supprime le service national.
Le Louvre en a fini avec son chantier.
Au mois de mai, l’élection en Grande Bretagne de Tony Blair met fin à 18 ans de règne du parti conservateur. Cette même Grande Bretagne sera en deuil au mois d’août lorsque sa princesse Diana se tuera dans un accident de voiture à Paris.
Après 155 ans d’administration britannique, la Chine retrouve Hong Kong.
En Algérie au mois de septembre, 252 villageois (hommes, femmes, enfants) de Benthala sont massacrés. En Egypte en novembre, une organisation islamique du nom de Jamaa Islamaya tue 77 touristes et 10 égyptiens à Louxor.

dissolution ass louvre lady-di-2

1997 question Cinéma, l’actualité fut intense.
Tout d’abord, Juliette Binoche emporte l’Oscar du meilleur second rôle… cela ne s’était pas vu depuis 1960 et Simone Signoret !
Au mois de mai, le Festival de Cannes fête ses 50 ans d’existence. La France est au diapason.
De grosses productions comme de plus simples parsèment le cinéma français : Le Bossu (sublime version avec un Daniel Auteuil époustouflant), Quatre garçons plein d’avenir (film potache typiquement pour l’étudiante que j’étais), le Cinquième élément (une référence dans le domaine de la SF), La Vérité si je mens (faire rire la France entière en l’emmenant au sein du Sentier), On connaît la chanson (ou la comédie musicale version française donc forcément décalée),  Serial Lover (un bijou d’humour noir made in France), les Randonneurs, Marius et Jeannette
Le cinéma américain est bien évidemment très présent mais l’Italie sort son épingle du jeu avec « La Vie est belle » avec un Roberto Benigni au sommet de son art.
La Science Fiction est présente avec la ressortie en salles de la première trilogie Star Wars pour ses 20 ans mais aussi avec le dérangeant Starship Troopers (où derrière une apparente banalité une critique sévère de la société américaine) ; Alien revient sous le regard de Jean Pierre Jeunet, la saga prend de la profondeur ; Men in Black nous impose un costume et des lettres en place de noms, Will Smith devient une star de cinéma ; Volte Face de John Woo nous propose un duel survolté diablement efficace et troublant…
D’autres styles sont à l’honneur. Les super héros sont déjà là… mais pas vraiment en grande forme malgré un casting d’enfer Arnold Scwarzenegger, Uma Thurman, Goerge Clooney, « Batman et Robin » est très loin de convaincre (aujourd’hui on en rit !). Par contre il prenne de la noirceur en mettant en scène le splendide « Spawn« .
Goerge Clooney essaie vraiment de percer à Hollywood, nous le retrouvons aussi dans « le Pacificateur« . Kevin Kline quant à lui essaie de nous faire croire qu’il n’est pas gai dans « In & Out« … pourtant il roule une galoche à Tom Selleck !
Tarantino fait revivre le cinéma noir des années 70 avec « Jackie Brown« , James Bond revient pour que « Demain ne meurt jamais« , « Will Hunting » fait exploser deux jeunes talents Matt Damon et Ben Affleck, « L.A. Confidential » réconcilie Hollywood avec un genre totalement disparu : le film noir ; l’épopée romantique reprend de la vigueur avec « Le patient anglais » ; Tom Cruise est époustouflant en « Jerry Maguire » ; « Shakespeare in love » nous donne une vision de l’un des plus célèbres auteurs de l’histoire ; nous découvrons un personnage loufoque et fort attachant qui ne pense qu’à son mojo : « Austin Powers« .
Ah j’allais oublié que pour pouvoir prétendre à la course aux oscars, un film sort juste à la fin du mois de décembre 1997 sous le nom de « Titanic« … nous en reparlerons lors de l’année suivante…

1997 cinéma cannes 1997 cinéma cinéma 1997 cinéma 1997 001 Copie de cinéma 1997 télé loisirs 1997 001

Mais la véritable claque cinématographique en cette année 1997 viendra du soleil levant sous le coup de crayon du « pas encore célèbre en occident », Hayao Miyazaki avec son « Mononoke Hime« , son chef d’oeuvre absolu.
A savoir, le succès de ce film au Japon est tel que même « Titanic » n’arrivera que très tardivement à le dépasser en nombre de spectateurs !
En France, il faudra encore attendre trois ans pour qu’il sorte en grande pompe mais pour les petits malins et amoureux du Japon comme moi, nous avions eu l’immense chance de pouvoir le voir cette année là en VOSTF dans quelques cinémas triés sur le volet… Un souvenir grandiose, l’un de mes plus grands moments de cinéma.

1997 mononoke 1997 mononoke 00

Et en musique ? Sur quoi dansions-nous en 1997 ?

Je ne pense pas vraiment me tromper pour dire que le carton de l’année en France est Ricky Martin et son « Un, Dos, Tres, Maria ». Ce succès français le propulsera sur la scène internationale ! Pourtant le titre existe depuis 1995… parfois il faut du temps pour sortir du lot.
A noter que Robles sur NRJ en avait fait une excellente parodie que vous retrouverez : ICI.

1995 maria

La mode est aux Boys Band. Un cartonne, son nom : Alliage. Les jeunes filles en seront folles. Triste nouvelle en cette année 2014, d’apprendre la mort de Quentin (troisième en partant de la gauche).
A noter, les titres de Madonna « Holiday » et « La isal bonita » repris dans leur version du « Girlie Show » (tournée de Madonna de 1993) !

1997 alliage

Un groupe danois bouscule la plus célèbre poupée et ça ne lui plaît pas ! Pourtant, tout le monde sait que Barbie est devenue pour certaines un art de vivre… Aqua nous l’explique avec beaucoup de diplomatie. J’adore !

1997 aqua

La Love Parade de Berlin est l’endroit où il faut être ! L’Europe est à l’heure de la musique électronique… ce son, une merveille.

1997 dahool

Björk s’élève encore plus vers le mythe avec le sublime « Homogenic », absolument parfait.
Si je ne devais retenir qu’un seul titre (et mon dieu que c’est dur) ce serait l’incroyable et merveilleux « Hunter ».

1997 homogenic

La soeur de Michael, Janet revient enfin en force dans l’hexagone et à travers le monde avec son entraînant « Together when ».

1997 janet jackson

La France bouge au rythme de Louise Attaque avec une flopée de tubes… en fait l’album est un condensé de tubes ! Allez, je choisi au pif : « Ton invitation ».

1997 louise attaque

Pour moi la découverte de l’année. Je fond pour M et son Machistador. Il est amusant de constater que sur l’album le nom exacte est « Matchistador ».

1997 M

Moby n’est pas encore une star mais il ne va pas tarder à l’être, en attendant, il reprend avec beaucoup de peps le thème de Bond.

1997 moby bond

Le poète du rap est toujours là et nous enchante toujours autant, cependant « les temps changent ».

1997 paradisiaque

Les chipies anglaises continuent leur ascension en voulant épicer notre vie… mais très bientôt elles ne seront plus que souvenirs.

1997 spice up your life

Une mélodie qui vient vous caresser, un duo enivrant, magnifique.

1997 yovengoofrecer

J’avoue c’est un oubli de 1996 mais en 97, il tournait encore !

insomnia faithless

Non, je n’ai pas honte, je possède bien le maxi 45 tours des Top Boys. Il fallait bien que l’humour accompagnent la folie boys band. Avouns-le, Charly et Lulu ont bien réussi leur coup.

le feu ça brule

Le bijou de ma collection « années 90 » est encore plus beau… c’est la maxi 45 tours de « la Simca 1000 » des chevliers du Fiel !

simca 1000

Bien évidemment, les succès de 1997 ne s’arrêtent pas là, citons aussi : « Si c’est bon comme ça » de Sinclair, « The Rockafeller shank » de Fatboy Slim, « Angels » de Robbie Williams, « Man I feel like a woman » de Shania Twain, « Don’t speak » de No doubt, « Samba de Janeiro« , « Should I leave » de David Charvet, « Prenons le temps » des Poetic lovers, « Savoir aimer » de Florent Pagny, « Candle in the wind« (version 1997) d’Elton John, « Tout » de Lara Fabian, « Alane » de Wes, « Con te partiro » d’Andrea Bocelli, « Men in black » de Will Smith, « L’Empire du côté obscur » d’IAM, « I’ll be missing you » de Puff Daddy avec Faith Evans, « Mmm Bop » des Hanson, « L’homme pressé » de Noir désir et l’indétronable « Around the world » des Daft Punk…

Et à la Télé, que se passe-t-il ?
Après 10 ans d’antenne et des records d’audience jamais égalés, le « Club Dorothée » dit au revoir et nous laisse orphelin.
« Y a pas photo » fait les belles secondes parties de soirée de Tf1 mais ce sont bien les séries qui prennent le dessus. M6 leur consacre d’ailleurs une soirée avec sa « Trilogie du Samedi » ! « Le Caméléon », « Dark Skies », « Profiler », « Fx Effets très spéciaux », « Stargate Sg1 » et autres « The Sentinel » font les belles journées et soirées de la petite chaîne qui monte. Mais d’autres séries sont à l’honneur avec « Demain à la une » ou encore « Xena, la guerrière ».
Mais c’est encore une série AB production qui cartonne, elle met en scène la vie trépidante de trois jeunes hommes les 2Be3 !
Sur France 3, « les Zinzins de l’espace » prouvent que les français savent faire d’excellents animés !
Canal + a un nouveau trublion, il a pour nom « Mr Manate ».

télé loisirs 1997 000 télé loisirs 1997 1997 stargate sg1 1997 monsieur manhattan 1997 leszinzinsdel'espace 1997 2be3 ©BOITET/LE PARISIEN/PHOTOPQR JUIN 1994 CLUB DOROTHEE

Même si le Club Dorothée ferme ses portes, l’animation japonaise en France ne va pas disparaître. Bien au contraire elle est à l’aube d’une nouvelle histoire. Désormais, des séries de très grande qualité nous arriveront dans leur version originale et la plupart du temps en VOSTF !
En 1997, « City Hunter » (Nicky Larson) nous joue une nouvelle fois la carte du téléfilm. Cette fois-ci c’est « Goodbye my sweetheart ».
Mais la grosse bombe de 1997 reste « Utena« . Inclassable pour son humour, son ton totalement décalé et parfois difficile d’accès pour des néophytes mais incontestablement une merveille. Aujourd’hui encore cet anime est une référence. Je vous en parlerai sûrement un jour prochain. Cet un anime qui me tient très à coeur

1997 goodbyemysweetheart shojo kakumei utena

Pour le plaisir je vous propose un AMV (Anime Music Video) fait au tout début des années 2000. Il reprend le tube « Bachelorette » de Bjork présent sur l’album « Homogenic » présenté plus haut, sur les images du film cinéma « Utena ». Pour moi, le meilleur AMV qui est jamais été fait.

Pour finir, une petite vision de cette année 1997 à travers la pub et autres…

1997 pub télé loisirs 1997 002 maison 1997 paris match 1997 paris match 1997 002

Retrouvez les années 90 en photos dans l’album : « Les années 90« .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s