1992, cette année là

En 1992, les codes des années 90 commencent à se concrétiser.

Quels sont les gros titres ?
En Italie, la Mafia assassine le juge Falcone alors maître de la lutte anti-mafia. Choc profond en Italie mais aussi à travers l’Europe.
Une vague de boue fait de Vaison la Romaine une ville dévastée. Cette catastrophe pointera du doigt ces terres inondables vendues… malheureusement cela ne servira pas de leçon.
L’Espagne est à l’honneur avec les sublimes JO de Barcelone et l‘exposition universelle de Séville. Pour moi comme pour beaucoup ces jeux restent les derniers vrais jeux olympiques.
L’ex Yougoslavie se déchire, la Serbie, la Croatie puis la Bosnie sont en guerre. Le siège de Sarajevo marque les mémoires avec les malheureusement snipers qui tiraient sur tout ce qui bougeait. Cette flambée de violence dans les balkans faisait ressurgir de vieux démons, la peur était alors bien présente.

Malgré tout, avec la chute du rideau de fer, l’Europe vit un instant d’hystérie joyeuse collective. Cela se retrouvera avec la jeunesse et cette envie de faire la fête après tant d’années de tension.
Mais une ombre plane. Le sexe est omniprésent que ce soit en chansons ou au cinéma. Est-ce le spectre du SIDA qui pousse tout le monde à en parler autant ? De grands artistes osent en parler ouvertement notamment avec la mort de Freddy Mercury qui a eu lieu en novembre 1991. Courant de l’année 92, un concert hommage est organisé, tous arborent le ruban rouge symbole de la lutte contre le SIDA.
La compilation « Red Hot + Dance » pour laquelle George Michael écrit trois titres inédits, tout comme le concert hommage à Freddy Mercury, récolte des fonds pour la lutte contre le SIDA. Plusieurs artistes sont de la partie : Madonna, Seal, Crystal Waters, Lisa Stansfield, Sly & the Family Stone… La cause du SIDA prend de l’ampleur.

La dance music envahit les hit européens par contre cela sera moindre aux Etats Unis alors très influencés par des groupes comme les Boys II men. Le Hard FM prend ses marques en profitant du regain médiatique orchestré par Nirvana. La pop est toujours là, fidèle au post. L’année sera éclectique.

Michaek Jackson est au fait de sa gloire avec le carton de son album « Dangerous » sorti en fin d’année 1991. Les singles s’enchaînent : « Black or white » est encore présent dans les charts en cette année 92, suit « Remember the time » avec plusieurs stars au générique du clip, et bien sûr « In the closet » réalisé par Herb Ritts avec en co-star Naomi Campbell, ou encore « Who is it« . 1992 c’est aussi l’année de sa tournée le « Dangerous tour« .

Voici une liste de titres ayant fait les beaux jours des hit parades de 1992. Je vais divisé en deux cette liste : les titres anglo saxons et les français. Cliquez sur chaque titre pour en voir le clip et se remémorer plein de souvenirs.

Anglo saxons :
Dr Alban avec « it’s my life » ; Ugly kid Joe avec « Everything about you » ; Cece Peninston chante « Finally » ; U2 place deux titres, « Mysterious ways » et « one » ; Right Said Fred est « I’m too sexy » ; Mr Big nous ballade avec « To be with you » ; Genesis a un problème « I can’t dance » ; le groupe En vogue avec « My lovin‘ » ; Les Red hot chili peppers sont « Under the bridge » ; Billy Ray Cyrus nous fait voyager au Texas avec « Achy Breaky heart » ; Bobby Brown chante « Humpin’ Around » ; Arrested Development avec « People everyday » ; KWS avec « Please don’t go » ; Mariah Carey était déjà là en plaçant dans les premières places « I’ll be there » et « Can’t let go » ; Niravana continue son ascension avec « Come as you are » ; les Gun’s n roses avec « Knocking heaven’s door » ; Metallica nous donne une véritable leçon avec « Nothing else matters » ; Joan Jett déclare sa flamme « I love rock’n roll » ; « Somebody to love » par George Michael et Queen lors du concert hommage à Freddy à Wembley ; George Michael toujours, avec encore une fois une nouvelle participation à la lutte contre le SIDA en écrivant le tube « Too funky » pour la compil « Red Hot + Dance » (dont vous pouvez découvrir la pochette ci-dessous) ; Cindy Lauper reprend pour la version anglaise de Stramania « The world is stone » ; et Alpha Blondy qui nous donne « Rendez-vous« .

1992 redhot+dance

A partir de 1992 les 45 tours deviennent de plus en plus rare, toute la filière vinyle est sur le déclin. Le CD lancé dix ans auparavant a effectivement fini par supplanter le bon vieux vinyle. Ce dernier ne verra sa survie qu’au maxi 45 tours qui sont en train de devenir la manne des amoureux de la musique électronique venue de Detroit et qui va enflammer l’Europe puis le monde dans cette décennie 90.
J’ai tout de même quelques titres en 45 tours et maxi 45 tours provenant de cette année 1992.

1992 vinyles 1992 cine télé revu 001

Allez une petite vidéo des tops en 1992 aux USA.

Français :
François Feldman chante « Joy » ; Jordy déchaîne les passion avec son « Dur dur d’être bébé » ; Fanny reprend « L’homme à la moto » de Piaf avec beaucoup de talent ; Les Inconnus nous gratifie d’une nouvelle parodie avec « Vice et Versa » dont je connais les paroles par coeur (oui, je sais s’en est risible) ; Pow Wow voudrait être un « Chat » ; Vanessa Paradis a délaissé la langue française pour Lenny Kravitz avec « Be my baby » ; Francis Lalanne supplie « Reste avec moi » ; Véronique Sanson revient avec « Rien que de l’eau » ; Les Infidèles avec « Les larmes et des maux » ; Khaled fait entrer la culture de l’Afrique du Nord dans le top avec « Didi » ; Au P’tit bonheur « J’veux du soleil » est un délice ; Les Innocents sont « Fous à lier » ; Mylène Farmer chante « Je t’aime mélancolie » ; et Francis Cabrel appelle « Petite Marie« .

Le seul titre que j’ai réussi à retrouver en 45 tours est un de mes titres préférés de Mc Solaar. Du RAP que l’on n’entend plus malheureusement sur les ondes.

1992 mcsolaar

Cette année là, les BO de films à succès se promènent en tête des top du monde entier. Nous pouvons citer « It’s probably me » extrait de « L’arme fatale 3 » interprété par Sting et Eric Clapton. Ce titre est un délice dont je ne me lasse jamais d’écouter. « L’arme Fatale 3 » est le premier film que je suis allée voir au cinéma par 2 fois !
Ou encore « Blue » de La Tour » venant du sulfureux « Basic Instinct » qui fit en une montée des marches à Cannes de Sharon Stone, une star interplanétaire.

1992 bo films

 N’oublions pas le retour en force de « Bohemian Rhapsody » de Queen extrait du film de toute une génération « Wayne’s World« . Ah, je vois des sourires qui s’esquissent… que de souvenirs, n’est-ce pas ?

1992 wayne's world

Encore des souvenirs avec la chanson phare du Disney de 1992  « La belle et la bête » avec Peabo Bryson et Céline Dion (Et oui…). Ce Disney se regarde toujours avec grand plaisir. A l’époque la scène de la danse était une véritable prouesse technique, c’est d’ailleurs sous cet angle que ce film a été vendu au public !

Beauty-and-the-Beast-beast-3780739-1024-768

Mais avouons le, le plus grand succès en BO de films c’est Whitney Houston et sa reprise « I will always love you » qui est à l’origine une chanson de Dolly Parton. Nous pouvons même dire que ce titre est hors catégorie parce qu’avec lui, Whitney a su toucher les gens du monde entier et cela pour toujours. Le film dont il est extrait est resté dans les mémoires au même titre que « Grease » ou « Dirty Dancing », c’est « Bodyguard » avec le grand Kevin Costner qui ajoutait encore un succès public à son palmarès.

Au delà de leurs chansons en tête des hit parades, ces films seront des cartons au box office. Ils ne sons pas les seuls.
Beaucoup de films de 1992 restent encore dans les mémoires, citons-en quelques uns : « Le dernier des Mohicans » avec l’incroyable Daniel Day Lewis qui nous donne un joli cours d’histoire en nous rappelant l’origine de la conquête du continent Nord Américain ; « La crise » avec Vincent Lindon et un surprenant Patrick Timsit ; « Sister Act » avec la turbulente Whoopi Goldberg ; « Les Nuits fauves » avec Cyril Collard, en mourant du SIDA il va faire prendre conscience à toute une jeunesse l’importance de la prévention ; « Christophe Colomb« , en cette année de célébration il aura droit à deux films un avec Depardieu, l’autre avec Brando ; « Impitoyable » ou le retour d’Eastwood au grand western ; « Jeux de guerre » avec Harrisson Ford ; « Little Bouddha » avec Keanu Reeves ; « La cité de la joie » avec Patrick Swayze ; « Hook » ou quand Spielberg revisite Peter Pan ; « Talons aiguilles » d’Almodovar ; « Indochine » avec Catherine Deneuve éblouissante ; « Batman le défi » de Tim Burton, avec la seule et unique Catwoman, Michelle Pfeiffer ; « Alien 3 » de David Fincher, est toujours aussi angoissant ; « La famille Addams » après son séjour télévisé devient enfin un film ; « Tous les matins du monde » avec un Jean Pierre Marielle étincelant ; « C’est arrivé près de chez vous » devenu culte avec un jeune acteur du nom de Benoit Poelvoorde. Bien sûr, il y en a encore plein d’autres mais tous les citer serait impossible. Je peux tout de même vous montrer un classement édité dans le magazine Studio de février 1993, à propos de l’année 1992.

1992 cinéma 1992 cinéma

Et la vie de tous les jours dans tout ça ? Je ne l’oubli pas ! Je vous la propose en images avec des pubs mais aussi des pages mode masculine ou mode gadgets high tech ! Attention au pin’s et à l’arrivée de la Twingo ! J’entends déjà des : « oh,ah, nooon…. »

1992 pub mode
1992 pubmode 1992 twingo

Albums photos : « Les Années 90 » et « Collection Musique« .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s