1991, Un air de cinéma

Si 1990 regorgeait de bons films, 1991 nous offre des films devenus de véritable classique.

Citons les grands titres : « Thelma et Louise » ou le film qui lança Brad Pitt ; « Backdraft« , certainement l’un des seuls films traitant du métier des pompiers de façon magistrale ; « Délicatessen« , le film qui révéla l’univers toute en poésie et cruauté de Jean Pierre Jeunet et Marc Caro ; « Edward aux mains d’argent » qui confirma que Johnny Depp devenait une star de cinéma et qui allait devenir la muse de Tim Burton, c’est aussi la rencontre avec Winona Ryder déjà familière de l’univers de Burton (elle est héroïne de « Beetlejuice » sorti en 1988) ; ou encore « Epouses et Concubines » de Zhang Yimou qui révéla au monde la sublime Gong Li et surtout qui fit comprendre que les chinois savaient faire autre chose que des films de Kung Fu même en Chine communiste !
Il y a aussi des titres plus entertainment comme « Les tortues Ninjas 2 » pour les aficionados ou « Mon père ce héros » avec Depardieu qui eut vu son succès un remake américain avec toujours dans le rôle du père Depardieu ! Ce film fit découvrir la jeune Marie Gillain. J’avoue adorer ce film que ce soit dans sa version originale ou américaine même si la version française à quelque chose en plus. C’est l’un de mes plaisirs coupables cinématographiques !

cinéma1991

En cette année 1991, nous retrouvons aussi sur les écrans « la belle noiseuse » avec Michel Piccoli, Jane Birkin et Emmanuelle Béart ; « Les amants du pont neuf » avec Juliette Binoche qui sera l’actrice française de la décennie ; « Van Gogh » avec un troublant Jacques Dutronc dans le rôle de l’artiste prit dans sa tourmente… une bien belle brochette de films français !

ciné91

Aux USA, au début de l’été, période de la sortie des blockbusters, sort sur les écrans le film qui s’avère, à l’époque, être le film le plus cher du cinéma avec un budget de 90 millions de dollars : « Terminator, le jugement dernier » de James Cameron.
Cameron relance sa création avec toujours dans le rôle principal Arnold Schwarzenegger. Il pousse au delà des limites les effets spéciaux numériques avec l’utilisation du morphing et autres. C’est très impressionnant ! Le public américain se rue dans les salles engendrant en 5 semaines seulement 150 millions de dollars ! La folie Terminator arrivera en France en octobre 1991. Nous aussi nous allons vibrer devant ce T1000 si froid, si glacial…
James Cameron a réussi son pari en engendrant une nouvelle ère dans les films d’action : celle des effets numériques.

1991 terminator

Mais l’année 1991 sera celle de Kevin Costner, en moins d’un an, il enchaîne trois énormes succès critiques et surtout publiques : « Danse avec les loups », « Robin des bois, prince des voleurs » et « JFK ».
« Danse avec les loups » date réellement de 1990 mais ne sortira en France qu’en mars 1991. C’est aussi à cette période que Costner, acteur et réalisateur, remporte 7 Oscars pour cette fresque qui rend enfin, ses lettres de noblesse au Western. Il s’est battu pour faire ce film considéré comme un chef d’oeuvre. Tout Hollywood lui a rit au nez lorsqu’il s’est lancé dans l’aventure : qui irait voir un film de plus de trois heures, sur le génocide annoncé des Indiens d’Amérique, de surcroît majoritairement en langue sioux sous titré ? Costner a tenu bon, ne lâchant rien, pari plus que gagné !

danse avec les loups

Peu de temps après « Danse avec les loups », il court sur le tournage de « Robin des bois, prince des voleurs« . Malgré de très nombreuses adaptations cinématographiques, personne n’a oublié celle d’Errol Flynn de 1938. Très dur de reprendre le flambeau du bel archer voleur de riches. Costner refuse de s’habiller en collant vert, il préfère une tenue beaucoup dans l’esprit de l’époque : empiècements de cuir et peau de bête. Au final, une fresque moins folklorique et plus « historique » même contemporaine puisque Robin est associé à un maure interprété par l’excellent Morgan Freeman. Costner nous offre un Robin très humain.
Cette adaptation arrive en deuxième position dans mon coeur, bien évidemment après celle de Flynn.
Cependant le plus gros succès du film vient certainement de sa BO avec le slow ultime de l’époque (même encore aujourd’hui) interprété par Bryan Adams : « Everything I do ».

1991 robin 1991 robin 00

A peine « Robin des bois » sorti, Kevin Costner est déjà en tournage sur le dernier film polémique d’Oliver Stone : « JFK« . Avec ce film, Stone relance l’hypothèse que Kennedy n’a pas été tué par Oswald. Kevin Costner incarne le procureur Jim Garrison alors en profonde remise en question de la version « officielle » de 1963. Il y est magnifique !
Stone avec ce film fait exploser l’Amérique sur l’un de ses mythes les plus chauds de son histoire.
Le film ne sortira en France qu’une janvier 1992 mais déjà tout le monde ne peut cesser d’en parler.

1991 jfk

Cependant, malgré tout ces mastodontes, le choc cinématographique viendra d’une oeuvre très particulière venue du Soleil Levant : « Akira » de Katsuhiro Otomo. Sorti en 1988 au Japon, le film ne sort en France qu’au printemps 1991 après le succès en librairie du manga éponyme par l’éditeur Glénat qui sera la première réussite en vente d’un manga en France.
Je vous conseille la lecture de cet article sur le site « The Web’s worst page » en cliquant sur le titre du site.

1991akira

Oubli 1990 : Honte à moi d’avoir oublié ce film là pour l’année 1990 !!! J’ai oublié de mentionner « Pretty Woman » ! Non ne me frappez pas, aïe, aïe, aïe….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s