Le jour le plus long

Voilà déjà 70 ans, le 6 juin 1944, que les troupes américaines, anglaises, canadiennes et quelques français, débarquèrent en Normandie pour mettre fin sur le continent européen à la Deuxième Guerre Mondiale.

Si cela peut paraître rasoir à certains, ces commémorations sont importantes parce qu’elles sont le symbole du « nous n’oublierons pas » ! En ces jours de peur face à la montée des extrêmes droites en Europe, il est important de se rappeler pourquoi tous ces jeunes gens sont venus mourir sur le sol français : mettre fin au nazisme, à la barbarie que ces derniers ont osé mettre en place.
En faisant ce devoir de mémoire, je suis loin des pensées (dont les miennes) qui parlent de cette Amérique se croyant toujours la sauveuse du monde, ceci est un autre débat.
Aujourd’hui je parle de cette rage d’avoir dû sacrifier toute une génération parce qu’une autre n’a pas su dire NON au bon moment aux pensées et aux dires nauséabonds. Si vous ne comprenez pas ce que je dis, je vous conjure d’aller ne serait-ce qu’une fois dans votre vie au (malheureusement) célèbre cimetière américain de Colleville-sur-mer. Vu de loin, ces croix blanches toutes alignées dans ce si beau jardin vous sembleront belles mais plus vous avancerez plus vous allez être choquées d’en voir autant. Dans une dernière requête, je vous conjure de lire les noms sur ces croix, là croyez-moi, les larmes viendront et couleront parce que vous vous apercevrez qu’ils n’avaient même pas 20 ans et que toutes ces belles croix représentent des vies…

collevillesurmer

Par pitié, ne me dites pas qu’ils sont morts en vain. Rien que pour leur mémoire nous devons dire, crier, hurler : « nous n’oublierons pas » !

La télévision française propose depuis plusieurs semaines de merveilleux documentaires nous permettant de mieux comprendre ce qu’il sait passer en ce printemps et cet été 1944. J’espère que vous n’avez pas loupé ces cours d’Histoire absolument merveilleux !

La presse française a toujours fêté en grande pompe les anniversaires de ce débarquement. A chaque décennie, un flot de couvertures, de suppléments.
En juin 1964, Paris Match mettait à l’honneur la Libération de Paris pour son troisième numéro des commémorations. Exceptionnellement, en couverture une photo couleur d’époque !!!

paris match juin 1964

Nous retrouverons cette photo, 30 ans plus tard sur la couverture d’un numéro spécial d’août 1994, sur la Libération de la France !

paris match août1994

En cette année 1994, j’avais acheté beaucoup de magazines et collecté beaucoup d’articles pour les 50 ans. J’avais ratissé large allant cherché les articles qui me semblaient les plus intéressant.

mags juin 1994

Mais je dois bien avouer que le plus original que j’ai retrouver dans mes archives date de septembre 1962. Il s’agit d’un Paris Match nous parlant du « Jour le plus long »… en film.

parismatch sept1962
parismatch sept 1962 00 parismatch sept 1962 01 parismatch sept 1962 02 parismatch sept 1962 03 parismatch sept 1962 04 parismatch sept 1962 05

Album photos : « Collection magazines« .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s