The Fireball

Le 5 janvier 1950, la jeune Marilyn commence le tournage d’un film mineur, « The Fireball » ayant pour star Mickey Rooney, plus vraiment au fait de sa gloire.

Réalisé pour le compte d’un producteur indépendant, ce film, fut distribué par la Fox. Il conte l’histoire d’un champion de patin à roulettes. Marilyn y joue le rôle de Polly, une groupie parmis tant d’autres.
Elle apparaît par quatre fois dans l’histoire. Pourtant les photos qui sont souvent utilisées pour illustrer ce film sont celles de la robe à la broche…

the fireball aff the fireball
the fireball 00

Noter que cette robe à la broche apparaîtra dans 3 trois films qu’elle tourna en 1950 et 1951. Tout d’abord pour celui-ci, ensuite pour « All about Eve » et pour « Hometown Story« .
Deux sortir sur les écrans à peu d’intervalles. « All about Eve » sorti le 14 octobre 1950 (alors qu’il fut tourné en mai !), et  « The Fireball » le 9 novembre 1950. « Hometown Story » sorti le 1er mai 1951.

allabouteve hometown story

Il ne faut pas non plus oublier la présence de cette tenue lors d’un essai pour le film « Cold Shoulder » en décembre 1950 en compagnie de l’acteur Richard Conte.
Il est très étonnant que les rushes de ce bout d’essai nous soit parvenu, pour notre plus grand plaisir !!

Remarquez-vous que dans ces films dans lesquels elle ne fait que de brèves apparitions, sa voix n’est pas fluette, elle est même grave. J’adore !

Plus de photos ? Cliquez sur les albums photos « MM Petits Films » et « MM All about Eve« .

Publicités

2 réflexions sur “The Fireball

  1. Coucou,
    As-tu vu Hometown story ? Je l’ai vu pour la première fois il y a deux jours grâce à un site extra qui rassemble des films américains anciens.
    Voici la page pour Hometown Story : http://free-classic-movies.com/movies-05/05-1951-Hometown-Story/index.php
    C’est le seul film avec Marilyn. J’étais très heureux de dépasser les quelques photos que l’on trouve dans les filmographies. La présence de Marilyn est courte mais régulière et ce que j’ai préféré c’est le tempérament qu’elle donne à son personnage. Je te laisse découvrir son premier dialogue avec un journaliste qui lui demande de l’appeler par son prénom.
    Le film est mineur, ne dure qu’une heure avec une morale « américaine » et j’avais quelques difficultés à comprendre à cause du son ou parce que les acteurs marmonnent. Pas Marilyn, justement elle donne un rythme différent à ses échanges.
    Enfin une rareté qui ne l’est plus !

    • Je le connais, je l’ai en VHS. Mais cela fait très longtemps que je ne l’ai pas regardé. Je me souviens d’avoir eu une bonne impression sur son tout petit rôle. Elle se détache vraiment de l’ensemble.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s